Aller au contenu principal

Agri Deiz
La vitrine de l'agriculture finistérienne

Le festival Agri Deiz se tiendra les 5 et 6 avril prochains à Morlaix. Outre des concours départementaux en Prim'Holstein, Normande, Limousine et Pie rouge, il rassemblera plus de 250 Blondes d'Aquitaine en provenance de 19 départements pour un inter-régional qui s'annonce de haut vol !

Agri Deiz... Si le nom est nouveau, c'est déjà la deuxième édition pour le festival de l'agriculture et de l'élevage qui va désormais prendre ses quartiers alternativement dans le nord et le sud du département. Après Quimper en 2013, c'est donc au tour de Morlaix, qui a mis les petits plats dans les grands, avec la construction d'un nouveau bâtiment de 3 600 m² pour accueillir les animaux dans de bonnes conditions. "Il sera inauguré le samedi 5 avril, précise Yvon Hervé, président de Morlaix communauté. Et prendra le nom de Halle Jacques Jézéquel, en hommage au président fondateur du festival de l'élevage de Morlaix, dont la première édition s'est tenue en 1968".

Des concours bovins

 

Après une journée du vendredi réservée aux scolaires, le festival Agri Deiz ouvrira ses portes au public le samedi 5 avril. Dès 9h30, place à l'élite des bovins, avec des concours départementaux en Prim'Holstein, Pie rouge, Normande et Limousine et un concours inter-régional et une vente aux enchères de génisses et d'animaux de boucherie en Blonde d'Aquitaine (voir Terra n°421). "Au total, il devrait y avoir plus de 450 bovins à Morlaix, plus qu'à Paris, lors du salon de l'agriculture", précise Nicolas Fouquet, la cheville ouvrière d'Agri Deiz.

A leurs côtés, une centaine d'exposants sont déjà inscrits. Et, avec ses deux rings et leurs gradins, le hall de Langolvas devrait être plein comme un oeuf, poussant les organisateurs à prévoir des chapiteaux pour les concours de poules, lapins et pigeons, les démonstrations de tissage de laine d'Alpaga... "L'un d'eux sera réservé aux produits locaux, charcuterie, miel, confitures, cidre..., que les visiteurs pourront goûter et acheter".

 

De nombreuses animations

 

Se voulant vitrine du savoir-faire de l'agriculture départementale, Agri Deiz va aussi multiplier les animations, avec un circuit du lait, un village du cochon, le monde des abeilles et des démonstrations culinaires par des chefs et les agricultrices du Léon autour de la viande et des légumes.

Cette année encore, les chevaux seront présents en force à Morlaix, avec un concours de chevaux d'endurance et de chevaux de trait, des spectacles équestres, des démonstrations d'attelage ou de horse-ball, des carrousels de chevaux lourds... Les chiens seront également de la fête, pour un concours national d'agility, des présentations de races, des démonstrations de chiens de troupeau sur oies ou bovins. Et des balades à dos d'âne seront proposées tout au long du week-end.

Après des mois de travail acharné par un noyau d'une trentaine de bénévoles, le programme est désormais bouclé. De quoi séduire grands et petits, ruraux et citadins. "C'est une manifestation professionnelle tournée vers le grand public", rappelle Pascal Prigent, le président d'Agri Deiz. Et pour cette première édition à Morlaix, l'objectif est ambitieux. "On espère atteindre les 20 000 visiteurs".

En pratique

 

De 9h à 18h,

Restauration sur place,

Entrée : 6 €,

Gratuit pour les moins de 12 ans,

Tarif réduit sur présentation de la carte sociétaire du Crédit agricole

Tout le programme sur www.agrideiz.fr

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité