Aller au contenu principal

L'abattoir Gad se retire du MPB

L'abatteur de porcs, actuellement en difficulté, Gad SAS a décidé de ne plus s'approvisionner auprès du Marché du porc breton (MPB) de Plérin (Côtes d'Armor), privilégiant un approvisionnement direct auprès de son actionnaire (la coopérative Cécab), relève la note hebdomadaire du MPB, parue le 1er septembre. "Cette entreprise devait être parmi les toutes premières à avoir acheté au MPB dès la création du cadran", retrace le MPB. "Cette absence a quelque peu bouleversé le paysage et il aura fallu de longues discussions avec la Fac (Fédération des acheteurs au cadran) avant de débuter la séance". En août, le site Gad de Josselin avait réduit son rythme d'abattage de 30 000 à 23 000 porcs par semaine. SVA Jean Rozé, filiale d'Intermarché, devait déposer une lettre d'intention de reprise du site lundi 1er septembre.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité