Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L’agriculture bretonne à la recherche de nouveaux talents !

La recherche de salarié devient un vrai challenge pour les agriculteurs qui doivent s’armer de patience avant de trouver la perle rare ! … Les partenaires sociaux de l’agriculture réunis au sein du réseau Anefa Bretagne(1) lancent aux côtés de Pôle Emploi, la première semaine de l’emploi agricole. Des enjeux simples pour ce temps fort de l’agriculture régionale : faire connaître la diversité des métiers agricoles, attirer de nouveaux talents et concrétiser des embauches et des entrées en formation agricole. Plus d’une quarantaine d’événements sont organisés du 11 au 14 juin 2019 en Bretagne.

Les projets d’embauche sont en forte hausse en production agricole : les offres d’emploi ont progressé de +16 % en deux ans, avec plus de 2 200 offres d’emploi (3 400 postes) à pourvoir chaque année et ce, dans tous les secteurs d’activités : de l’élevage à la production végétale en passant par le machinisme et le paysage. Les offres d’emploi en production laitière et porcine sont particulièrement nombreuses : les offres d’emploi en lait ont même bondi de +44 % en deux ans en Bretagne. L’âge des actifs agricoles, le maintien d’une agriculture bretonne dynamique expliquent ce fort besoin en main d’œuvre.

Un marché de l'emploi en tension

Ce dynamisme ne fait que renforcer les difficultés des entreprises agricoles à recruter. Les possibilités d’emploi et de contrats, avec des CDI, CDD, contrats d’apprentissage, temps plein ou partiel sont pourtant nombreuses. La tension sur le marché de l’emploi s’est accentuée, il faut compter près de quatre mois pour trouver un(e) salarié(e) en production animale.

Pourtant, malgré des communications et des relais médiatiques qui nuisent trop souvent à l’image du monde agricole, l’Anefa Bretagne constate que l’agriculture attire : plus de 2 500 personnes s’inscrivent chaque année sur www.lagriculture-recrute.org en Bretagne ! Premier pas vers les opportunités d’emploi agricole, comment, alors, expliquer cette difficulté à concrétiser les embauches ?

Ce délai long pour satisfaire une offre peut se comprendre notamment par les difficultés à faire coïncider les profils des candidats et les attentes des employeurs ! Ces derniers recherchent prioritairement des salariés expérimentés et employables immédiatement, alors que les candidats quant à eux n’ont pas le plus souvent de formation agricole et ne se prévalent pas d’une expérience suffisante.

Un rôle d'employeur à ne pas négliger

Parmi les candidats aux emplois agricoles, l’Anefa Bretagne relève que plus des trois quarts ne sont pas issus du milieu agricole, plus de la moitié n’a pas de formation en agriculture et un tiers n’a pas d’expérience agricole ! Et pourtant, ces personnes s’intéressent aux métiers de l'agriculture. Plusieurs dispositifs accompagnés par Ocapiat-Fafsea(2), Pôle Emploi ou la Région existent pour permettre aux personnes de découvrir l’entreprise et se former à leurs futurs métiers. L'employeur doit sans doute être prêt à embaucher des salariés sans expérience agricole…mais motivés !

Il appartient aussi aux employeurs d’investir sur la formation de ces candidats et d’assurer la transmission des savoir -faire et gestes professionnels des futurs salariés.

Se former ou perfectionner son rôle díemployeur

Embaucher, accueillir, manager du personnel, ce n’est pas forcement inné. Encore trop peu d’exploitants se forment au rôle d’employeur et pourtant les enjeux sont importants. Se former sur le recrutement, le management,  c’est possible ! Disposer des clés de réflexion et outils nécessaires au management n’est pas à négliger quand il s’agit de prendre confiance dans son rôle de "manager" mais aussi de donner confiance à des candidats qui, bien souvent, n’en sont pas à leur première expérience professionnelle ou quand il s’agit de fidéliser des salariés sur son entreprise. Des formations courtes à la gestion du personnel, vaste notion qui couvre le respect du droit du travail, le management ou la santé et la sécurité au travail, existent et sont proposées tout au long de l’année.

Développer et cultiver sa marque "Employeur"

Faire valoir ses atouts en tant qu’entreprise, mettre en avant le cadre de travail, l’ambiance d’équipe ou les conditions privilégiées d’organisation du travail sont autant d’éléments qui font la marque "Employeur" de l’entreprise qui recrute.

Pour attirer de nouveaux talents, il ne suffit plus de proposer un emploi, de décrire un poste ou un contrat de travail, il faut désormais aller plus loin.

Le réseau des Anefa propose aux employeurs de faire évoluer leur pratique de recrutement pour être un employeur de choix :

- Rendre plus attractives ses offres d’emploi : décrire son entreprise, ses atouts, ses valeurs. Les candidats et particulièrement les jeunes recherchent une ambiance de travail épanouissante, de bonnes relations entre collègues.

- Être un employeur 3.0 : l’internet et les réseaux sociaux sont des outils à mobiliser pour se faire connaître, illustrer sa culture d’entreprise et ses valeurs. Les vidéos, les témoignages d’employeurs ou de salariés sont efficaces, tout comme les photos qui montrent le quotidien de l’exploitation. En seulement quelques clics, les candidats peuvent comprendre le métier, découvrir l’entreprise qui recrute !

(1) Anefa : Association nationale pour l’emploi et la formation en agriculture

(2) Ocapiat-Fafsea : Ocapiat, Opérateur de Compétences pour la Coopération agricole, l'Agriculture, la Pêche, l'Industrie Agroalimentaire et les Territoires est depuis avril dernier la nouvelle entité reprenant les activités liées à la formation et à l'emploi du Fafsea

 

CONTACTS

anefabretagne@anefa.org
Site internet : www.bretagne.anefa.org


Créer la confiance, pour gravir les marches

Mickaël Saiget termine actuellement une formation BPREA. Après un parcours professionnel très riche dans la restauration, il vient de réorienter sa carrière vers l'agriculture. Il termine son parcours de formation et témoigne de ses attentes en tant que futur salarié en exploitation d'élevage.

Quel a été votre parcours professionnel ?

Mickaël Saiget. J'ai eu un CAP en restauration, et j'ai été cuisinier pendant 28 ans, notamment dans des "grandes maisons", pour apprendre auprès de grands chefs pour bien me former. Je me suis toujours intéressé à l'agriculture parce que l'agriculture est un peu dans l'histoire familiale, avec des oncles ou des cousins qui sont sur l'exploitation, j'ai toujours passé mes vacances sur l'exploitation agricole.

La cuisine, la nature, l'agriculture ont toujours été des choses essentielles pour moi. Je me suis intéressé à la bio. J'étais adhérent à Biocoop. Le jour ou j'ai su que Biocoop allait monter un restaurant, j'ai postulé. Le projet était intéressant à mener. J'ai été embauché, et j'ai été responsable d'un restaurant. Puis on a ouvert un second restaurant, ce qui m'a amené à gérer une équipe de 10 à 12 personnes. J'ai pris beaucoup de plaisir, notamment à être en relations avec les fournisseurs. Cet aspect m'a amené à me dire que j'aimerais bien un jour être de l'autre côté de la barrière. J'ai fait 10 ans chez Biocoop. Je voulais donner un sens à ma vie professionnelle, c'est l'occasion de faire une formation BPREA.

Quelle est aujourd'hui votre ambition ?

M.S. Je recherche un emploi en polyculture élevage. J'ai fait des stages en élevage à haute valeur génétique. Ça a consolidé mon intérêt pour ce métier. Le métier me va bien, il me plait. Peut être que demain j'aurai envie de travailler pour moi, mais pour le moment, il faut que je me forme. L'essentiel, c'est comme dans mon ancien métier, trouver des "bonnes personnes" pour me former au plus haut niveau.

Est-ce facile de chercher un emploi en agriculture ?

M.S. Il y a beaucoup d'offres. Mais trouver chaussure à son pied comme on dit, l'exploitation qui va bien avec ce qu'on aime et son image aussi ce n'est pas simple. J'aime les choses rigoureuses, la cuisine, c'est un peu cela, ... une brigade. Je recherche un peu ce type d'exploitation, avec des choses carrées où l'on apprend tous les jours même si ce n'est pas facile, et même si ce n'est pas simple de se remettre dans le modèle "écolier". Comme disait mon maître d'apprentissage, ce qu'il faut c'est avoir confiance et monter les premières marches. Aujourd'hui je suis en confiance et j'espère que je vais continuer à m'épanouir, monter les marches dans une exploitation qui veut bien m'accueillir après ma formation. / Propos recueillis par Jean Dubé


#CultivezVotreAvenir lors de la semaine de l’emploi agricole du 11 au 14 juin 2019

Pôle emploi Bretagne et le réseau des Anefa de Bretagne organisent aux côtés de leurs partenaires de l’emploi et de la formation professionnelle, la semaine de l’emploi agricole, du 11 au 14 juin. Avec les partenaires de l’emploi et de la formation, ce sont plus de 40 événements qui seront organisés en Bretagne sur cette semaine : ateliers, job dating ou visites d’entreprise, informations collectives, découverte de formations sont au programme.


Retrouvez le programme régional sur www.pole-emploi-bretagne.fr et sur www.bretagne.anefa.org


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
Carbon Agri, la méthodologie de certification des gains carbone en agriculture est disponible
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a validé cet été la méthodologie Carbon Agri qui permet de faire certifier…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Ensilage du maïs, c’est parti et bien parti
Avec du maïs dosé à 28 % de MS le 23 août dernier, le Gaec laitier Le Bihan, à Noyal-Muzillac, au sud-est du département du…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Publicité