Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

"L'agriculture montrera sa détermination le 16 octobre"

René Collin, président de la FDSEA, revient sur les crises qui agitent l'agriculture. Les agriculteurs bretons exprimeront leur malaise lors d'un grand rassemblement régional le 16 octobre à Rennes.

Lors de la réunion de Pipriac.
Lors de la réunion de Pipriac.
© Cécile Julien

- Les producteurs de lait sont mobilisés depuis plusieurs semaines face à la baisse du prix. Qu'en est-il pour les autres productions ?

 

L'actualité se focalise beaucoup sur le lait mais la crise de cette production ne doit pas occulter les difficultés d'autres secteurs. Dans le département, toutes les filières sont touchées. En viande bovine, le revenu plafonne désespérément à 10.000 €depuis 3 ans ;  en porc, on craint 300 dépôts de bilan d'ici la fin de l'année ; en fruits et légumes, les distorsions de concurrence sur le coût social sont énormes. Les prix ne sont pas rémunérateurs et la FDSEA travaille à défendre l'ensemble des filières. Nous demandons une année blanche avec report des cotisations sociales, prises en charge des intérêts et dégrèvements fiscaux afin que les agriculteurs aient une bouffée d'oxygène en attendant la hausse des cours.

 

 

- La FDSEA n'a pas appelé à la grève du lait. Pourquoi ?

 

Je respecte le choix de chacun. Il est vrai que la FDSEA n'a pas appelé à la grève du lait car nous estimons que les demandes faites dans ce cadre ne nous semblent pas réalistes au regard des réalités du marché. Il faut, avant tout, reconnaître que, sans l'accord du 3 juin, les prix du lait auraient été plus bas. Personne ne peut nier l'important travail de la FNSEA sur le dossier laitier. Pour ne plus subir ces variations de prix, la filière laitière a plus que jamais besoin d'outils de régulation et la FNPLY y travaille depuis des mois. C'est ce que nous défendons. Pour expliquer nos demandes et écouter nos adhérents, nous organisons de nombreuses réunions de secteurs et renforcerons, cet hiver, notre travail de proximité auprès des syndicats locaux.

 

 

-          Une action syndicale est prévue le 16 octobre. Quelles en sont les buts ?

 

Unis avec l'amont et l'aval et à l'appel de la FDSEA et des JA, les agriculteurs demanderont au président de la République de ne pas laisser l'agriculture sombrer. Faut-il rappeler le poids de notre secteur dans l'économie nationale ! Ce rassemblement aura lieu à Rennes, symboliquement place de la République. Nous attendons une forte mobilisation, pour bien montrer ce que représentent l'agriculture et l'agro-alimentaire en Bretagne. Déjà, des pétitions de soutien sont signées partout en Bretagne.

Des réunions locales pour échanger

 

 

Jeudi 1er octobre à Pipriac, comme dans tous les secteurs du département, la FDSEA a invité les producteurs à venir débattre des difficultés que traverse le monde agricole. "Nous n'avons jamais connu une situation aussi dégradée dans toutes les productions, souligne Marcel Denieul, vice-président de la FDSEA. Les distorsions de concurrence s'accumulent et le partage des marges reste en notre défaveur". Plus précisément sur la crise laitière, Marcel Denieul a retracé une dégradation qui a débuté en août 2008 avec le décrochage sur le prix d'Entremont et expliqué la nécessité de l'accord du 3 juin. Et de revenir sur les propositions de l'Apli. "Obtenir 400 euros en 3 jours de grève, c'est un message simple et efficace mais qui ne tient aucunement compte des réalités des marchés, martèle Marcel Denieul. Pour faire remonter le prix, nous devons nous battre pour garder des outils de gestion de ces marchés au niveau européen. Ce n'est pas simple car les 27 ont pris une orientation libérale".

La grève du lait, les tensions entre ses partisans et ses détracteurs, les perturbations que rencontre la plupart des productions auront montrées le besoin d'échanges et d'une unité renforcée au sein du monde agricole. Comme l'a dit un agriculteur dans une métaphore toute footbalistique, ce n'est pas parce qu'on râle sur Antonetti qu'on n'aime plus le Stade rennais !

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le croisement pour un troupeau facile à vivre
À Trégarvan dans le Finistère, dans les parcelles qui bordent l’Aulne, 115 vaches croisées 3 voies pâturent presque toute l’année…
Le boom des plantes aromatiques et médicinales cueillies
La cueillette des plantes sauvages est en plein renouveau. Longtemps marginale, méconnue, elle est en plein essor, portée par le…
Décès de Claude Cochonneau, président des chambres d'agriculture
L'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA) fait part, dans un communiqué le 23 décembre, du décès de son président…
Le marché du porc breton : optimisme en 2020, mais pas d'euphorie
L'année 2019 s'achève sur un prix du porc inédit depuis 1992, avec un pic à 1,70 euros le 12 décembre dernier. Les vœux du marché…
Le texte du gouvernement sur les ZNT fait l'unanimité... contre lui
Le gouvernement a publié, le 29 décembre au Journal officiel (JO), l’arrêté et le décret instaurant les nouvelles zones de non-…
Les centres de formation des chambres d'agriculture repris par des organismes locaux
Les chambres d'agriculture recentrent leur activité et confirment leur désengagement de la formation qualifiante sur ses quatre…
Publicité