Aller au contenu principal

Malgré les crises
L'agriculture recrute

Nombre d'employeurs, de salariés, de contrats, localisation des emplois... publié tous les ans par l'AEF et la MSA, "l'emploi en production agricole" est une vraie mine d'informations !

Benoît et Jérôme Toullec, producteurs de lait à Plomelin et futurs employeurs de main d'oeuvre, avec des représentants de l'AEF et de la MSA
Benoît et Jérôme Toullec, producteurs de lait à Plomelin et futurs employeurs de main d'oeuvre, avec des représentants de l'AEF et de la MSA
© Chantal Pape

"Le marché de l'emploi en agriculture reste dynamique", se félicite Marie-France Marchal. Et la présidente du comité départemental de la MSA de citer quelques chiffres. "En 2009, le Finistère comptait 7 737 exploitations agricoles, dont 4 294 qui employaient de la main d'oeuvre. Au total, 24 642 salariés y ont travaillé, ce qui représente 8 602 équivalents temps plein".

Beaucoup de saisonniers...

La différence entre ces deux chiffres s'explique par un grand nombre de contrats à durée déterminée, 31 140, dont plus de la moitié en cultures spécialisées. "A elles seules, les cultures sous serres, présentes surtout dans le nord du département, ont embauché 14 000 personnes, soit 56% de l'effectif total, détaille Philippe Martail, président de l'AEF, l'association emploi formation. Juste derrière, vient l'élevage de gros animaux, bovins mais surtout porcs, avec 11% des effectifs".

… et des femmes plus nombreuses

Autre enseignement de l'étude menée tous les ans par l'AEF et la MSA : l'emploi en agriculture se féminise, les femmes représentant désormais 36% des effectifs totaux de salariés. "La parité est presque atteinte en cultures spécialisées, avec 45% de femmes. En élevage, elles sont également bien représentées, avec 30% des effectifs. Mais elles sont nettement moins présentes en jardins et paysage, 9%, ou en entreprises de travaux agricoles, 5%".

Difficile adéquation offre-demande

Mais, depuis 2009, les crises, en porc, lait... ont secoué l'agriculture. "Le nombre d'équivalents temps plein ne cesse de progresser : 8 359 en 2006, 8 602 en 2009, constate Gilles Burel, animateur de l'AEF. Et, depuis, les offres d'emploi n'ont pas diminué : nous avons, en permanence, 100 à 150 offres à pourvoir sur le département, du CDD de quelques jours au CDI". Avec, au fil des ans, un profil de candidat qui évolue. "De plus en plus, les entreprises demandent des salariés qualifiés. Et elles ont du mal à trouver des jeunes de niveau III, BTS, pour être chef de culture sous serre, par exemple".

Si les demandeurs d'emploi inscrits en agriculture auprès de Pôle emploi sont nombreux, 5 142 en 2009, l'adéquation entre offre et demande n'est pas toujours au rendez-vous ! "Plus du tiers des demandeurs d'emploi sont inscrits dans le seul secteur du paysage, souligne Gilles Burel. Les "animaliers", qui ont une compétence en élevage, sont difficiles à trouver". Et les deux pays de Brest et Morlaix concentrent 74% des effectifs salariés, 68% des CDI. "Il est plus difficile de trouver du travail dans le sud ou le centre du département que dans le nord".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Viande cultivée : vers la fin de l’élevage ?
Depuis le premier steak haché créé en laboratoire en 2013, les techniques de production de viande artificielle progressent et de…
Une stratégie non pas tournée sur les volumes, mais le revenu
Lors d'une session en visio-conférence les chambres d'agriculture de Bretagne ont débattu et adopté les grands axes de leur…
Publicité