Aller au contenu principal

L'agriculture s'invite dans la campagne des législatives

Parce qu'elle trouvait l'agriculture et l'agroalimentaire peu présents dans les débats des campagnes électorales, la chambre d'agriculture a invité élus et candidats aux législatives à quatre petits déjeuners débats.

Le premier petit déjeuner débat a eu lieu mardi dernier à Châteaulin, rassemblant une vingtaine d'élus, députés, conseillers régionaux ou généraux, maires… et candidats aux législatives.
Le premier petit déjeuner débat a eu lieu mardi dernier à Châteaulin, rassemblant une vingtaine d'élus, députés, conseillers régionaux ou généraux, maires… et candidats aux législatives.
© TERRA
Mardi matin, à Châteaulin, ils étaient une vingtaine d'élus, députés, conseillers régionaux ou généraux, maires…, et candidats aux législatives à avoir répondu à l'invitation de la chambre d'agriculture pour le premier d'une série de quatre petits déjeuners débats. "Dans le Finistère, l'agriculture compte 50 000 actifs, rappelle André Paul, membre du bureau de la chambre d'agriculture et responsable du territoire de Carhaix/Châteaulin. 20 000 à la production, 20 000 dans l'agroalimentaire et 10 000 en amont, agroéquipement, services…". Et, dans une commune moyenne du département, l'agriculture représente 92 emplois et 11 millions d'euros de chiffre d'affaires. "Une belle entreprise !"

Faciliter la reprise des exploitations
Dans les années à venir, l'agriculture devra faire face à un certain nombre d'enjeux, à commencer par la transmission des exploitations. "Les capitaux engagés en agriculture sont de plus en plus importants et nous réfléchissons à de nouveaux moyens pour reprendre ces entreprises", indique Jacques Jaouen. Un sujet auquel les élus sont sensibles. "Sur ma commune, quelques exploitations n'ont pas trouvé de repreneur et les outils se dégradent dans le paysage", indique Catherine Le Moan, maire de Telgruc.

Préserver l'activité agricole
L'urbanisme ne va pas non plus sans causer d'inquiétudes. "Chaque jour, 3 hectares de terres agricoles disparaissent", indique André Paul. "Tout le monde veut habiter à la campagne et bénéficier des équipements de la ville", constate Richard Ferrand, conseiller général de Carhaix. "Dans l'est de la Bretagne, on assiste à une concentration de l'habitat, avec 3 à 400 m2 de terrain par lot : ce sont des cités dortoirs, sans aucun lien social, avec des distances de plus en plus grandes pour aller travailler", rajoute Christian Troadec, maire de Carhaix. Alors que, jusqu'à présent, la Bretagne s'était développée sur un schéma d'habitat dispersé, ce nouveau processus m'inquiète".
La solution ? "Mieux intégrer l'agriculture dans les projets locaux, estime Marc Cozien, élu à la chambre d'agriculture. Reconnaître les exigences de l'activité agricole et la préserver dans les zones à forte pression foncière par une vision à long terme". Une vision que partagent les élus. "Nous avons déjà l'habitude de travailler avec la chambre d'agriculture", témoigne Catherine Le Moan. Une habitude qui sera encore renforcée par la charte sur l'aménagement du territoire, signée récemment entre l'association des maires, le conseil général, la préfecture et la chambre d'agriculture du Finistère.
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Publicité