Aller au contenu principal

L'agriculture : un gisement d'emplois si...

En cette période de crise, l'agriculture peut se révéler être un véritable gisement d'emplois. A condition de lui en donner les moyens !

De gauche à droite : Dominique Marquand, secrétaire général Capeb Bretagne, Olivier Roué, administrateur Tildé, Jean-Claude Foucraut, président de la commission emploi de la FRSEA Bretagne, Joseph Lechner, membre de la commission emploi de la FNSEA, Fabien Guimbretière, délégué Ouest FGA-CFDT, et Yves Bleunven, conseiller général du Morbihan.
De gauche à droite : Dominique Marquand, secrétaire général Capeb Bretagne, Olivier Roué, administrateur Tildé, Jean-Claude Foucraut, président de la commission emploi de la FRSEA Bretagne, Joseph Lechner, membre de la commission emploi de la FNSEA, Fabien Guimbretière, délégué Ouest FGA-CFDT, et Yves Bleunven, conseiller général du Morbihan.
© terra

32 000 exploitations, 45 000 actifs, 24 000 salariés équivalent temps plein à la production, 100 000 à la transformation : en Bretagne, l'agriculture et l'agro-alimentaire représentent 13 % des actifs. "Un chiffre qui atteint 40 % si on y ajoute tous les emplois induits : transports, services, équipements...", calcule Jean-Claude Foucraut, président de la commission employeurs de la FRSEA Bretagne. Mais la situation reste fragile. "Il faut impérativement faire reconnaître le lien entre production et emploi, estime Yves Bleunven. Quand il n'y a plus de producteurs, il n'y a plus de salariés de l'agro-alimentaire". Et le conseiller général du Morbihan de citer "le séisme Doux" ou la situation tendue des abattoirs de porcs. "Il faut défendre ce patrimoine économique".


Des avancées sociales

 

Si l'agriculture est aujourd'hui pourvoyeuse d'emplois, elle souffre encore trop souvent d'un déficit d'image. Et peine à attirer vers ses métiers. "Et pourtant, il y a eu des avancées, détaille Joseph Lechner, membre de la commission emploi de la FNSEA, en évoquant les Cesa, ces comités d'entreprise des salariés agricoles, organisés au niveau  départemental. Ou l'accord national prévoyance, et ses garanties en cas de décès, incapacité temporaire ou permanente. "Il faudrait encore aller plus loin, estime Fabien Guimbretière, délégué Ouest de la FGA-CFDT. Le gazoil ne cesse d'augmenter. Pourquoi les employeurs n'octroieraient-ils pas une aide au transport à leurs salariés ? Plafonnée à 200 € par an, elle est exonérée de charges". Pour ces emplois en milieu rural, le logement est parfois un frein. "Seules les entreprises de plus de 50 salariés cotisent au 1 % logement. On pourrait étendre cette mesure à toutes les entreprises".

 

Changer l'image des métiers

 

Attirer des jeunes ? C'est le défi qu'a relevé l'artisanat il y a quelques années. "Nous étions en danger, se souvient Dominique Marquand, secrétaire général de la Capeb Bretagne, qui regroupe les artisans du bâtiment. Dans nos entreprises, les moins de 25 ans n'étaient plus que 8 %". Bâtiment, métiers de bouche... : l'artisanat mutualise alors ses moyens. Trouve le bon slogan, "l'artisanat, la première entreprise de France". Et multiplie les actions pour attirer l'attention sur ses métiers. "Nous intervenons dans les classes de collège, pour ouvrir le spectre de choix des jeunes. Et, grâce aux Olympiades, nous mettons en valeur les talents de nos métiers".
"Il nous faudra arriver, nous aussi, à des campagnes fortes de promotion".Même si l'agriculture lorgne avec envie du côté des artisans, elle n'est pas restée sans rien faire. "Nous intervenons aussi dans les classes de collège, pour faire découvrir les métiers verts, explique Nicole Morizur, élue à la chambre d'agriculture du Finistère. Et, en trois ans, nous avons touché plus de 3 000 élèves". "Il y a  des choses toutes simples à faire, rajoute Thierry Merret, président de la FDSEA du Finistère. Pourquoi nos élus locaux ne communiquent-ils pas quand un jeune agriculteur s'installe sur leur commune ? Ils le font bien pour un commerce, un artisan...".

S'impliquer

 

"Mais l'attractivité des métiers de l'agriculture passe aussi par l'aménagement du territoire, indique Yves Bleunven. Services, santé, infrastructures... : il faut concentrer nos moyens sur les zone rurales". Et le conseiller général de lancer un appel aux agriculteurs. "Il faut s'impliquer davantage  dans la gouvernance des territoires".

Chantal Pape

Ruralité, compétitivité : 15 colloques en région

"Nous avons l'habitude d'organiser un colloque emploi tous les deux ans, précise Claude Cochonneau, président de la commission emploi de la FNSEA. D'habitude, il se déroulait à Paris. Mais, cette fois, nous avons souhaité aller au plus près des employeurs : les problématiques sont différentes d'une production à l'autre, d'une région à l'autre". Du 19 octobre au 20 décembre, la FNSEA a fixé 15 rendez-vous. Pour la Bretagne, il s'est déroulé le 14 novembre dernier, à la CCI de Morlaix (29).

 

Tildé : une façon de fidéliser les saisonniers

Si l'élevage propose des contrats à durée indéterminée, l'emploi en agriculture est aussi constitué d'une multitude de contrats saisonniers, le temps de la plantation, la récolte... Dans de telles conditions, pas facile de fidéliser des salariés. Et, tous les ans, il faut former les nouveaux arrivants !
Dans le Finistère, une poignée de pépiniéristes a décidé de prendre le problème à bras le corps. "En 1999, nous avons noué un partenariat avec une IME", relate Olivier Roué, installé avec son frère à Plouigeau. Des équipes ont été constituées, 4 handicapés et un encadrant passent d'une entreprise à l'autre, pour une semaine, un mois..., au gré des besoins des uns et des autres, pour des tâches simples : manutention, taille, rempotage... "Nous n'avons plus besoin de les former. Et nous avons gagné en compétitivité". Mais il est parfois compliqué de leur trouver du travail pendant les mois d'hiver. "Nous réfléchissons à un groupement d'employeurs avec d'autres secteurs, pour trouver un calendrier complémentaire".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité