Aller au contenu principal

L'Agrifête vue de l'intérieur

Bon an mal an, l'Agrifête accueille 15 à 20 000 visiteurs. Portée par les JA d'un canton différent tous les ans, elle demande un engagement au long cours d'une bonne trentaine de membres du comité d'organisation. Mais qu'est-ce qui les pousse à se porter volontaire ? Eléments de réponse avec Anne-Laure et Clément, deux des chevilles ouvrières de l'édition 2015.

Même s'il n'est pas issu du milieu agricole, c'est depuis sa plus tendre enfance que Clément Tanguy espère, un jour, être agriculteur. "J'ai passé toutes mes vacances chez mon oncle et mon cousin, qui tiennent une exploitation"; Et quand ses grand-parents prennent leurs quartiers d'été sur un terrain, en bord de mer, c'est tout naturellement qu'il va donner un coup de main dans la ferme voisine, au moment de planter les choux-fleurs.

 

Connaître du monde

 

Après un Bac pro, obtenu en juin dernier à Morlaix, il ira en septembre à Montfort sur Meu (35), en BTS Acse, et garde en tête le projet de s'installer, "après avoir acquis de l'expérience". Une expérience qu'il cherche tous azimuts, en stage en élevage, mais aussi à l'Agrifête où, à 17 ans, il est le plus jeune du comité d'organisation. "J'avais envie de connaître du monde".

C'est cette même motivation qui a poussé Anne-Laure Le Creff à rejoindre, elle aussi, le comité d'organisation. Salariée en élevage à Plougonven depuis deux ans et demi, la jeune femme n'est pas originaire du secteur et cherchait une façon de mieux connaître "les gens du coin". Et l'Agrifête est idéale pour ça, puisqu'elle regroupe cette année des jeunes, agriculteurs, salariés ou étudiants, des cantons de Lanmeur, Morlaix, Plouigneau et Saint Thégonnec.

"On a décidé, en début d'hiver, d'organiser l'Agrifête. Au début, on avait une réunion par mois. Puis on est passé, en début d'été, à une réunion par semaine, avant d'accélérer encore". Des réunions en soirée, le plupart du temps. Mais pas uniquement. "Pas toujours facile de se libérer, reconnaît Clément, qui travaille sur une exploitation légumière pendant l'été. Mais on n'a pas le choix, si on veut que le boulot avance".

 

Acquérir de nouvelles compétences

 

Ayant le verbe facile, c'est tout naturellement qu'il a pris la communication en charge. Création d'une affiche, édition de flyers, partenariat avec la presse ou la radio, bonhommes de paille à imaginer et construire en bords de route : le travail ne manque pas ! "Heureusement que Camille nous aide". Animatrice aux JA depuis quelques années déjà, elle possède une solide expérience de l'Agrifête. Et, avec le compte à rebours bien en tête, c'est elle qui leur rappelle, l'une après l'autre, les différentes tâches qu'ils doivent accomplir pour être prêts le jour J. Une aide qui a aussi bien rendu service à Anne-Laure et son équipe, chargés de la sécurité et d'aménager le terrain, en y disposant les différentes animations, et les parkings. "Ca fait du bien de se changer les idées, de voir autre chose", apprécie la jeune femme, qui a appris à travailler en groupe et acquis de nouvelles compétences. "Il nous faut aller vers les autres, prendre contact avec les partenaires...".

 

... et s'amuser

 

Alors que le stress monte, à quelques jours seulement de l'Agrifête, Clément et Anne-Laure ne regrettent en rien leur engagement, pourtant gourmand en temps. "Il y a une bonne ambiance, constate le benjamin de l'équipe. Et on rigole bien". "Et j'imagine qu'il sera agréable, le jour J, de voir la satisfaction des visiteurs", rajoute la jeune femme.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité