Aller au contenu principal

L'agroalimentaire poursuit sa croissance

La publication de Finist'éco, le bilan de l'activité économique en Finistère en 2008, est l'occasion de montrer qu'agriculture et agroalimentaire servent d'amortisseur à la crise que traverse actuellement l'économie.

De gauche à droite : Arthur Quéméneur, vice-président de la chambre des métiers et de l'artisanat, Jean-François Garrec, président de la CCI de Quimper Cornouaille, Jacques Jaouen, président de la chambre d'agriculture, Jacques Feunteuna, président de la CCI de Morlaix, et Jacques Kuhn, président de la CCI de Brest.
De gauche à droite : Arthur Quéméneur, vice-président de la chambre des métiers et de l'artisanat, Jean-François Garrec, président de la CCI de Quimper Cornouaille, Jacques Jaouen, président de la chambre d'agriculture, Jacques Feunteuna, président de la CCI de Morlaix, et Jacques Kuhn, président de la CCI de Brest.
© Terra

Le Finistère résiste mieux à la crise ? Les chiffres de la Cocef, la conférence des chambres économiques du Finistère, arrêtés au 31 décembre 2008, ne permettent pas de mesurer les évolutions les plus récentes. Mais si, dans le département, le chiffre d'affaires du secteur industriel est en hausse en 2008, + 4% quand les prévisions tablaient sur + 7%, ce n'est dû ni au secteur de l'automobile, - 8,9%, ni à celui des biens de consommation, - 3%, mais aux biens d'équipement, + 5%, et à l'agro-alimentaire, +5,5% qui, à lui seul, représente 19 300 emplois, 42% de l'ensemble des effectifs de l'industrie en Finistère.
Mais les choses seraient-elles en train de changer ? "Jusqu'ici, l'emploi tenait, affirme Jean-François Garrec, président de la CCI de Quimper Cornouaille. L'économie finistérienne est surtout composée de PME, seules 150 entreprises comptent plus de 50 salariés. Et ces PME ont résisté au choc. Mais le comportement du consommateur est en train de changer depuis septembre dernier: il préfère des produits moins chers, ce qui induit des marges moins élevées pour les entreprises et des craintes pour l'avenir".
Dans le Finistère, le chiffre d'affaires du hard-discount n'a pas progressé. "80% des finistériens les fréquentent de manière épisodique, 24% de manière régulière. Et ces chiffres sont stables, indique Jacques Feunteuna, le président de la CCI de Morlaix. Par contre, depuis 6 mois, les grandes surfaces ont vu leur chiffre d'affaires se réduire : les marques nationales ont régressé, au profit des marques distributeurs, moins chères". Et, plus étonnant, le consommateur privilégierait des achats au jour le jour, retrouvant le chemin des magasins de proximité. "Les modes de consommation changent".
Pendant ce temps, les deux principales productions agricoles du Finistère, porc et lait, sont en crise. "Bruxelles a choisi de casser tous les outils de régulation, constate Jacques Jaouen, président de la chambre d'agriculture et de la Cocef. En lait, la volatilité des prix est extrême". S'y rajoute, en France, une répartition de la marge en faveur de la grande distribution. "Il va falloir, ensemble, trouver des solutions. On ne peut pas ignorer l'impact de l'agriculture et de l'agroalimentaire sur notre territoire".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité