Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Lait : la contractualisation bien accueillie par la majorité des Vingt-sept

Les ministres de l'agriculture de l'UE, réunis le 13 décembre à Bruxelles, ont dans l'ensemble réservé un accueil positif aux propositions de la Commission européenne en vue de parvenir à instaurer des relations plus équilibrées entre les producteurs et le reste de la filière laitière. Bruno Le Maire, le ministre français, a évoqué « une véritable révolution pour les producteurs ». Particulièrement enthousiaste, Il a suggéré à la Commission de suivre « la même méthode pour le porc ». Dacian Ciolos, le commissaire à l'agriculture, propose de procéder à une modification des règles de concurrence afin de permettre aux producteurs de négocier collectivement et librement avec les transformateurs des contrats contenant des éléments sur les prix, les volumes et la durée. Cela « représente pour la chaîne d'approvisionnement une opportunité pour une meilleure planification de la production sur la base de la demande du marché », a-t-il fait valoir. Selon lui, les limites que devront respecter les organisations de producteurs (3,5 % du marché européen du lait et 33% de la production nationale) « mettront les agriculteurs sur un pied d'égalité  avec les laiteries tout en maintenant une saine concurrence dans l'approvisionnement en lait cru ». Sur la base de ces critères, a expliqué Bruno Le Maire, « un tiers des producteurs de lait » pourront ainsi se regrouper, ce qui équivaut à 5 millions de tonnes de lait, soit la production des 18 000 producteurs de lait bretons. Le ministre français s'est félicité que ces contrats soient « très inspirés de la loi de modernisation agricole française ». Lors de ce premier tour de table sur ces propositions qui prévoient également le renforcement des interprofessions et des mesures pour davantage de transparence du marché, les pays dits libéraux ( Pays-Bas, Danemark, Suède et Royaume-Uni) ont répété leur opposition à toute modification des règles de concurrence.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité