Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Lait : la contractualisation bien accueillie par la majorité des Vingt-sept

Les ministres de l'agriculture de l'UE, réunis le 13 décembre à Bruxelles, ont dans l'ensemble réservé un accueil positif aux propositions de la Commission européenne en vue de parvenir à instaurer des relations plus équilibrées entre les producteurs et le reste de la filière laitière. Bruno Le Maire, le ministre français, a évoqué « une véritable révolution pour les producteurs ». Particulièrement enthousiaste, Il a suggéré à la Commission de suivre « la même méthode pour le porc ». Dacian Ciolos, le commissaire à l'agriculture, propose de procéder à une modification des règles de concurrence afin de permettre aux producteurs de négocier collectivement et librement avec les transformateurs des contrats contenant des éléments sur les prix, les volumes et la durée. Cela « représente pour la chaîne d'approvisionnement une opportunité pour une meilleure planification de la production sur la base de la demande du marché », a-t-il fait valoir. Selon lui, les limites que devront respecter les organisations de producteurs (3,5 % du marché européen du lait et 33% de la production nationale) « mettront les agriculteurs sur un pied d'égalité  avec les laiteries tout en maintenant une saine concurrence dans l'approvisionnement en lait cru ». Sur la base de ces critères, a expliqué Bruno Le Maire, « un tiers des producteurs de lait » pourront ainsi se regrouper, ce qui équivaut à 5 millions de tonnes de lait, soit la production des 18 000 producteurs de lait bretons. Le ministre français s'est félicité que ces contrats soient « très inspirés de la loi de modernisation agricole française ». Lors de ce premier tour de table sur ces propositions qui prévoient également le renforcement des interprofessions et des mesures pour davantage de transparence du marché, les pays dits libéraux ( Pays-Bas, Danemark, Suède et Royaume-Uni) ont répété leur opposition à toute modification des règles de concurrence.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le tribunal de Saint Brieuc exige du GDS la délivrance des ASDA
Depuis plusieurs mois, un conflit oppose des éleveurs adhérents ou non adhérents du GDS, au sujet, d'une part, du montant des…
Notre agriculture devrait-elle répondre aux diktats pour perdurer et être légitime ?

De plus en plus, nous, agricultrices et agriculteurs devons répondre à des injonctions, et même plus que cela, à de…

Après 7 ans au Canada, Julien Thomin s'installe à Plouider
Salarié pendant 10 ans, dont 7 au Canada, Julien Thomin a fait le choix de revenir sur l'exploitation familiale, à Plouider (29)…
"On vit une guerre économique"
Invité à intervenir à l'occasion de l'assemblée générale de la FDSEA 35 qui se déroule le 20 février prochain, Gil Rivière-…
Pourquoi et comment mesurer le bilan environnemental des élevages ?
Sur la question environnementale, l'élevage est pointé comme une cause importante de dommages à l'échelle de la planète, avec des…
TICPE : faites vos demandes de remboursement 2019, avant le 31 janvier 2020

La loi n° 2019-1479 de finances pour 2020 va supprimer le taux réduit applicable au gazole non routier (GNR), auquel sera…

Publicité