Aller au contenu principal

Laïta poursuit sa croissance

Moins de 2 ans après sa création, Laïta(1) vient d'achever la mise en place de sa nouvelle organisation. Et va investir 29 millions d'euros courant 2011 pour poursuivre son développement

De gauche à droite : Christian Couilleau, directeur général de Laïta, et Dominique Chargé, président.
De gauche à droite : Christian Couilleau, directeur général de Laïta, et Dominique Chargé, président.
© terra

Lancée le 1er juillet 2009, Laïta, première coopérative du Grand Ouest, regroupe les activités laitières d'Even, Triskalia et Terrena. "Nous avons commencé par mettre en place une organisation commune", explique Christian Couilleau, directeur général de Laïta. Ainsi, l'optimisation des collectes de lait a réduit de 10% le nombre de camions. Le fonctionnement des entrepôts a été revu, permettant de gagner en coût de transport. Les réseaux commerciaux ont fusionné et Laïta a vu la vente de ses produits à marque progresser de 4,7%..."Maintenant que la phase de construction est terminée, nous passons à la phase de croissance". 29 millions d'? vont être investis courant 2011, dont 5 millions pour les beurreries, qui seront désormais plus spécialisées. "Nous allons encore renforcer le goût et la tartinabilité du beurre Paysan Breton. Et améliorer notre efficacité économique sur les marques distributeurs". 8 millions d'? seront consacrés aux tours de séchage, afin de travailler sur des produits plus élaborés, à destination des chocolatiers, de l'alimentation infantile, du marché hallal... 2011 verra l'extension de la marque Paysan Breton aux crêpes Saveur bretonne, d'Even. "Nous allons aussi innover sur le segment du fromage fouetté Madame Loïk, en proposant désormais trois ou quatre nouveautés par an". Un segment que Laïta entend développer grâce à une campagne publicitaire télévisée, un livre de recettes..."Nous souhaitons aussi progresser sur le marché des ingrédients élaborés, à destination de l'agroalimentaire : poudre fermentée, fromage sur mesure...".


Double prix, double volume


"Dans la perspective de sortie des quotas, Laïta veut concilier l'intérêt de ses adhérents et ses résultats économiques", précise Dominique Chargé, son président. Ce qui a conduit le groupe, en cette année où les volumes collectés ont progressé de 6%, à mettre en place un système "double prix, double volume" pour les allocations provisoires de fin de campagne. "Il permet aux adhérents de faire le choix d'une augmentation de production et à Laïta de valoriser ce lait sur les marchés internationaux, où le prix est plus volatil".


Chantal Pape



(1) Laïta ce sont 1,09 milliard d'? de chiffre d'affaires, 3 475 producteurs, 2 045 salariés, 6 sites industriels, N° 1 en beurre moulé tradition, en poudre de lait, en yaourts gourmands, N°3 en fromage à tartiner.쇓

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité