Aller au contenu principal

L'ASAVPA devient l'association des salariés agricoles du Morbihan

Elle touche 5 200 salariés. Alors que l'ASAVPA tient son assemblée générale ce vendredi, à Bignan et change de nom pour celui d'association des salariés agricoles du Morbihan, le point sur son actualité avec Jean-Luc Hilary, président, salarié en élevage porcin à Plumelin.

Jean-Luc Hilary, président désormais de l 'association des salariés agricoles du Morbihan
Jean-Luc Hilary, président désormais de l 'association des salariés agricoles du Morbihan
© C.L.C

 

Pourquoi envisager un tel changement de nom ?

Le choix de changer le nom de l'ASAVPA est un souhait répété lors des précédents congrès nationaux et notamment il y a deux dans au congrès de Vannes. Ce nom ASAVPA était devenu vieillissant, voire incompréhensible par nos interlocuteurs. Nous devions nous répéter car bien souvent sa définition était déformée. Si nous avons choisi très majoritairement l'Association des salariés agricoles, c'est justement pour une plus grande lisibilité et éviter les confusions en ne mettant que des initiales.Ce changement se décline sur tout le territoire national .

Quelles conséquences pour votre association ?

La première, un peu contraignante, nous obligera à modifier tous nos supports au nom de l'ASAVPA qui doit disparaître. Il nous faudra donc réinvestir dans du nouveau matériel de communication au nom de l'association des salariés du Morbihan. La deuxième plus positive, nous permettra de relancer une dynamique pour notre association plus jeune, plus moderne.

Les salariés agricoles sont-ils les oubliés de l'agriculture ?

Si nous ne sommes pas les oubliés, les associations de salariés agricoles ont néanmoins des difficultés à faire financer leurs actions. C'est notamment l'envoi de nos 5 200 bulletins de liaison à l'ensemble des salariés de la production agricole du Morbihan. Tout le monde s'accorde sur le constat que leur nombre augmente et que les besoins en main-d'oeuvre salariale sont de plus en plus pressants. En contrepartie, les budgets qui nous sont alloués sont régulièrement en baisse. Attitude contradictoire de nos financeurs qui refusent de prendre en compte cette évidence. Par contre, le Morbihan prend en compte l'isolement des salariés en les réunissant notamment par les actions du COSSA à Noël par exemple. Mais aussi par notre complémentarité associative en organisant des réunions de formation ou des sorties.

Propos recueillis par Claire Le Clève


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité