Aller au contenu principal

NEIGE, VERGLAS...
Le bilan s'affine

Transformateurs, assurances, syndicat… se sont lancés dans le recensement des pertes, notamment en Côtes d'Armor qui concentrent 90% des dommages.

Marc de la Forest-Divonne, sous préfet de Guingamp et Jean Jacques Poëzévara, président de la FDSEA 22 dans un élevage de St Nicolas du Pélem sinistré par la neige.
Marc de la Forest-Divonne, sous préfet de Guingamp et Jean Jacques Poëzévara, président de la FDSEA 22 dans un élevage de St Nicolas du Pélem sinistré par la neige.
© Terra

Dégâts sur les bâtiments, pertes d'animaux, quantités de lait perdues, problèmes d’approvisionnement d'aliment du bétail ou de gaz et de fioul pour le chauffage des bâtiments… Qui va prendre en charge les pertes subies par les agriculteurs ? Invité par les responsables locaux FDSEA/JA 22 du Centre Ouest Bretagne vendredi 15 janvier à prendre connaissance de l’étendue des dégâts, le sous préfet de l'arrondissement de Guingamp s'est engagé à "bien expliquer la situation pour justifier de la demande de l'état de catastrophe naturelle et de calamité agricole" auprès du ministère demandant aux communes de constituer et de transmettre les dossiers, "pour un meilleur dédommagement". Chez Groupama, on recense 450 dossiers ouverts (90% en Côtes d'Armor) liés aux dégâts de bâtiments (bâtiments, animaux, matériel, perte d'exploitation) pour un montant estimé à 12 millions d'euros.

L'accord respecté

S'agissant du lait, le volume livré par les agriculteurs sur les points de collecte organisés par les laiteries serait de 4 millions de litres, a indiqué la FDSEA 22. "Alors que le prix était annoncé moins cher dans un 1er temps, notamment par Entremont, il a été acté que tous les laits collectés seront payés par les laiteries selon les accords interprofessionnels prévus en janvier", se félicite Hervé Moël, responsable de la section lait. Chez Entremont-Alliance, on explique que "malgré la perte, le lait collecté après 48 heures sera transformé en poudre de lait, valorisé à 260 ? la tonne, mais réglé au prix convenu pour janvier".
Le comptage des litres de lait jetés par les producteurs non collectés se poursuit. Chez Coopagri Bretagne, un courrier a été envoyé aux producteurs pour recenser leurs pertes. La coopérative estime à environ un million de litres, le volume de lait jeté dans les 3 départements, Côtes d'Armor, Finistère et Morbihan. La question de l'indemnisation reste posée. La laiterie a fait parvenir aux préfectures des 3 départements une demande pour que soit engagée la procédure de catastrophe naturelle "ce qui permettrait de faire fonctionner les assurances", précise Florence Quioc, responsable de la production laitière à Coopagri.
Pour sa part, le secrétaire général de la FNPL a précisé, à l'issue de la rencontre avec Bruno Le Maire, le 13 janvier dernier, que les producteurs étaient venus dire qu'ils n'étaient pas responsables de la non collecte, irresponsabilité que leur a reconnue le ministre. Il s'agit donc aussi de déterminer si les transformateurs ont véritablement tout tenté pour collecter le lait. Un rendez-vous a été fixé début février pour faire le point et décider, en fonction des responsabilités établies, une éventuelle indemnisation financière des éleveurs. Sera-ce du ressort des industriels ? De l'Etat ?

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Monotraite : Serge Hochet ne reviendrait pas en arrière
Dans le cadre des rendez-vous techniques bio, des éleveurs de la région témoignent de leur expérience. À l’EARL des Genêts, à…
Bien-être en poulet de chair, l’équation impossible ?
Danger ou opportunité ? La question du bien-être est au coeur des préoccupations de la filière avicole. Quelles évolutions et…
Christiane Lambert
"Les citoyens passent des commandes et les consommateurs ne sont pas au rendez-vous"
La présidente de la FNSEA était la semaine passée au Space. Alors que cette semaine du 21 au 23 septembre avait lieu à Niort dans…
La PAC peut-elle faire de l'UE un leader mondial de la durabilité ?
Pierre Bascou, un des penseurs de la PAC, était mercredi dernier au Space à l'invitation de la Maison de l'Europe. L'occasion…
"Agir en collectif" : le CRP Bretagne rappelle sa priorité
La signature par le ministre de l'Agriculture de la reconnaissance de l'AOP Porc Grand Ouest permet à la filière de franchir une…
"Un demandeur d’emploi sur deux change de branche d’activité"
Pôle emploi Bretagne et l’Anefa (Association nationale emploi formation en agriculture) organisent, aux côtés de leurs…
Publicité