Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le cheptel porcin repartirait à la hausse

L’information est prise avec des pincettes par les observateurs du secteur : le cheptel porcin français aurait confirmé sur l’année 2018 un retour vers la croissance, qui avait déjà débuté en 2017.

Le changement de tendance serait notable, puisque le cheptel était en déclin depuis 2000. Ainsi, en novembre 2018, on comptait 13,7 millions de porcs en France, en hausse pour l’ensemble des catégories d’animaux (+2,7 %), à l’exception des verrats, selon le ministère de l’Agriculture. Les effectifs de truies progresseraient de 2,5 % par rapport à 2017. Pour les observateurs avisés du secteur, un tel retournement est certes possible, compte tenu des bonnes conjonctures de 2016 et 2017 qui ont pu ralentir le rythme des arrêts d’activité, et d’un certain retour à l’investissement noté en 2017. Mais l’information reste à confirmer par d’autres indicateurs, car à première vue, les retours des entreprises ne confirmeraient pas cette inversion de tendance. La France détient le 3e cheptel porcin en Europe, derrière l’Espagne et l’Allemagne, et le 4e pour les truies (derrière les mêmes pays, et le Danemark, 3e).

Même retournemment de tendance dans le cheptel caprin

Un même retournement de tendance a été observé par le ministère dans le cheptel caprin. Après une très grave crise de surproduction de lait en 2010, suivie de plusieurs années de baisse du cheptel, la filière caprine française semble repartie pour une phase de croissance. En novembre 2018, le cheptel "poursuit la progression amorcée en 2016", constate le ministère de l’Agriculture dans sa note de conjoncture parue le 22 mars. Après être passé d’environ 1,36 million de têtes en 2011, à environ 1,2 million en 2016, il atteint désormais 1,252 million en 2018. Sur la période 2011-2018, le cheptel caprin français, en recul de 9 %, a perdu sa troisième place européenne, au profit de la Roumanie, en très forte progression sur la période (+31 %, à 1,6 M têtes), derrière l’Espagne (+3 %, à 2,7 M) et la Grèce (-13 %, à 3,7 M).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité