Aller au contenu principal

Le Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine s'organise face au Covid-19

En Ille-et-Vilaine, le Crédit Agricole avait déjà reçu en milieu de semaine dernière, près de 2 000 demandes de report d'échéances venant des entreprises que la banque accompagne. Son président, Olivier Auffray, et son directeur général Jean-Yves Carillet ont fait un point sur cette gestion de crise.

Olivier Auffray, président de la caisse régionale d'Ille-et-Vilaine

"Toute l'économie est touchée, y compris le secteur agricole. On pouvait se sentir moins concerné car la filière est au travail et la logistique également, mais on voit que la situation peut devenir complexe dans certaines entreprises en fonction du taux d'absence des salariés", souligne Olivier Auffray, président de la caisse régionale d'Ille-et-Vilaine. Autrement dit, c'est un peu l'effet papillon sur l'ensemble des maillons de la filière. Par exemple, une entreprise qui fabrique des cartons pour transporter des œufs et qui serait amenée à stopper son activité, on imagine les conséquences en cascade. "Dans l'agriculture, le premier problème va être la main d'œuvre et c'est un sacré défi car il faut des compétences et répondre aux exigences sanitaires", poursuit Olivier Auffray. D'autres questions se posent à différents niveaux. Comme par exemple les laiteries qui font de l'export et qui doivent réorienter leur production ou encore la fermeture des marchés pour les producteurs en circuit court...
Pour autant, le président et le directeur général veulent se montrer "sereins et déterminés pour accompagner les entreprises du département". Des entreprises qui justement avaient déjà fait 1 900 demandes de reports d'échéance en milieu de semaine dernière, sur un potentiel de 10 000, ce qui pourrait représenter jusqu'à 1 milliard d'euros. "On propose un report de six mois et on a mis en place un outil pour le systématiser", ajoute Jean-Yves Carillet. De quoi libérer du temps pour les agents afin de se consacrer à l'étude des dossiers de soutien aux trésoreries dans le cadre de prêts garantis par l’État jusqu’à 25 % du chiffre d’affaires. Il s'agit d'un crédit sur 12 mois à taux zéro. Le seul coût étant la garantie de l’État de 0,25 à 0,5 %. Au delà de ces 12 mois, il y a la possibilité d'actionner une mise en amortissement, jusqu'à six ans.
Enfin, au niveau opérationnel, les 114 agences d'Ille-et-Vilaine restent ouvertes avec un accueil en agence entre 10h et 12h pour assurer les opérations courantes nécessitant une prise en charge urgente (entre 14h30 et 16h30 pour les agences ouvertes habituellement uniquement l’après-midi) et un accueil par téléphone et par mail aux horaires habituels (excepté jusqu'à 18h30 le vendredi).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité