Aller au contenu principal

Une économie Morbihannaise saine
Le Crédit Agricole se veut rassurant

Alors que la crise financière donne des allures de yoyo à la courbe des actions du Crédit Agricole SA, les caisses régionales bretonnes ont souhaité rassurer, jeudi dernier. Pour Hubert Brichard, directeur général du Morbihan, l'économie départementale est saine. Raison de plus pour continuer à emprunter selon la banque verte.

Pour Hubert Brichard, directeur général du Crédit Agricole du Morbihan, à droite sur ce cliché, l'économie morbihannaise est saine
Pour Hubert Brichard, directeur général du Crédit Agricole du Morbihan, à droite sur ce cliché, l'économie morbihannaise est saine
© claire le clève

 

"Le crédit Agricole est solide" a tenu à rassurer jeudi dernier, le directeur générale de la Caisse régionale du Crédit Agricole du Morbihan? Pour preuve, les 64 milliards d'euros de fonds propre que la banque verte a capitalisé et ses 2 milliards d'euros de bénéfices réalisés au premier semestre 2008, certes en retrait par rapport à l'an passé. En pleine tourmente financière, le Crédit Agricole a souhaité dénoncer "quelques contre vérités". "Nous ne manquons donc pas de fonds propres qui s'élèvent pour la seule caisse régionale du Morbihan 600 millions d'euros". Un matelas qui constitue 8 % de ce que la première banque Morbihannaise peut légalement prêter. "Et la banque prête" a tenu a souligner Hubert Brichard, "si le ralentissement économique a réduit la demande de certains emprunteurs le Crédit Agricole n'a pas modifié ses conditions d'octroi de crédit". Et le Crédit Agricole pari même sur une détente dans les semaines à venir. Le lest lâché par la banque central jeudi dernier est un premier signe fort. Entre les 10,5 milliards d'euros de fonds propres prêtés par l'Etat et  les 320 milliards d'enveloppe d'emprunts possibles pour les banques garanties par l'état pour offrir du crédit à l'économie, les signaux s'accumulent pour relancer la machine.

 

Rétablir la confiance

Faut –il encore que l'économie tienne. "Elle est globalement saine" analyse Hubert Brichard pour le Morbihan, "même si un ralentissement économique est à prévoir, mais elle est capable de le surmonter".  Au rand de la tendance baissière, les transactions immobilières, "même si l'activité du bâtiment marche encore très bien". Tendance baissière également pour le nautisme, "à l'exception du haut de gamme". A la baisse encore, la sous-traitance automobile est en souffrance. Pour autant, des secteurs sont solides, "l'informatique, pharmaceutique, plasturgie, chaudronnerie". Reste que sur le marché agricole, "secteur qui a une grande capacité a absorber les crises, l'agriculture a beaucoup investi notamment en matériel avec une progression des achats de 33 %" note Hubert Brichard qui souligne que l'enveloppe de crédits mise à disposition pour l'économie locale n'a pas variée entre 2007 et 2008. "Elle est de 500 millions d'euros et on espère encore une baisse des taux". Alors même si le directeur du Crédit agricole reconnaît en la crise actuelle une crise financière d'une ampleur jamais connue depuis 1929, "la bourse n'est plus le reflet de la valeur économique des entreprises" regrette t-il et déplorant une crise de confiance dont les dégâts peuvent être lourds, en dépit de la solidité économique de la Bretagne

 

Claire Le Clève

 

Hubert Brichard, "l'économie Morbihannaise est saine".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité