Aller au contenu principal

Le CRP adopte la positive attitude

Le Comité régional porcin (CRP) a tenu une conférence de presse au Space, jeudi 14 septembre. Les professionnels font passer un message optimiste. Ils veulent profiter du bon état de santé de la filière pour investir et avancer avec la grande distribution et les industriels. L’appel est lancé.

De gauche à droite : Jacques Crolais, directeur du CRP, Michel Bloc’h, président de l’UGPVB, Philippe Bizien, président du CRP, Carole Joliff, présidente de la section porcs de la FDSEA 22, Tomas Guégan, président des JA du Morbihan, lors de la conférence de presse donnée au Space.
De gauche à droite : Jacques Crolais, directeur du CRP, Michel Bloc’h, président de l’UGPVB, Philippe Bizien, président du CRP, Carole Joliff, présidente de la section porcs de la FDSEA 22, Tomas Guégan, président des JA du Morbihan, lors de la conférence de presse donnée au Space.
© Terra

L’optimisme était de mise, jeudi dernier, au Space. Le Comité régional porcin y a tenu sa conférence de presse. Et ça va bien. Alors, le mot d’ordre, c’est aller vers l’avant. "Nous faisons un métier formidable", se réjouit son président. Après une année financièrement positive, Philippe Bizien invite à "investir. Il est temps que chaque éleveur regarde son élevage pour l’agrandir". Le président du CRP y voit le moyen de relever trois défis. Celui de la compétitivité : "dans des bâtiments neufs, les résultats techniques sont meilleurs, on attire la main d’œuvre qualifiée". Ensuite, celui de la transmission : "un outil compétitif, où les conditions de travail sont agréables, se transmet plus facilement". Et, enfin, celui de répondre aux attentes sociétales et aux des demandes des consommateurs en termes de bien-être animal, d’environnement et d’éthique. Sur le point de la transmission, Thomas Guégan, président des JA du Morbihan, souligne que "50 % des producteurs sont en fin de carrière. Il y a de la place pour les jeunes. Il faut y aller".

Collaborer

Dans la même foulée positive, la démarche du Porc français, dont le cahier des charges est établi depuis plus d’un an, a été abordée. "Nous voulons y mettre d’autres contenus", a annoncé Michel Bloc’h, président de l’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB). Il "invite" la grande distribution à "partager le cahier des charges". "Nous voulons passer à la vitesse supérieure, a enchaîné Philippe Bizien. Passer de la parole aux actes. Les consommateurs ont des attentes. Les distributeurs sont en prise directe avec eux, pas nous". Michel Bloc’h souhaite "marketer les démarches" des producteurs auprès de consommateurs, soit valoriser les investissements en lien avec les attentes sociétales.

C’est donc un appel que lance le CRP aux acteurs de la grande distribution, afin qu’ils mettent en avant, auprès du consommateur, les efforts de bonnes pratiques portés par les éleveurs. Le CRP est dans une logique de "gagnant-gagnant", et pense que la démarche sera aussi profitable aux distributeurs. "Nous devrions avoir une relation autre avec la grande distribution que celle du prix. Eux aussi devraient avoir envie d’autre chose". Et Jacques Crolais, le directeur du CRP, d’argumenter : "Nous devons dealer avec la distribution afin d’obtenir les ressources nécessaires pour répondre aux attentes sociétales".

Prévenir

Carole Joliff, présidente de la section porcs à la FDSEA des Côtes-d’Armor, est revenue sur le dossier sanitaire. Le CRP reste en vigilance maximale pour protéger la région des risques liés aux importations de porcelets. "Nous avons étendu la procédure mise en place pour le Syndrome dysgénésique et respiratoire du porc (SDRP) à la Diarrhée épidémique porcine (DEP). Des fiches de préconisations seront à la disposition des éleveurs",
a-t-elle informé. Jacques Crolais a précisé le maintien des "pénalités couplées. Cette décision professionnelle est portée par les vétérinaires de Bretagne". L’ensemble du dispositif sera communiqué aux éleveurs et à tous les acteurs de la production au mois de novembre.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
Publicité