Aller au contenu principal

Le développement : premier pas vers la démocratie

Afdi Bretagne a été lancée en 1972 à un moment loù la famine détruisait la vie dans les campagnes africaines. Lors de son assemblée générale, Afdi Bretagne revenait sur ses 30 ans d'existence. Joseph Ménard le président avait souhaité mettre en évidence les réalisations afin de dresser un bilan et engager un travail de réflexion prospective.

Jean-Luc Neillo et Jean Ellias , deux acteurs de la création d'Afdi en Bretagne témoignaient à Plerin de la création de l'Afdi Bretagne. Dans la droite ligne de la JAC, l'ambition était claire : "transmettre l'ambition de ne pas vivre courbés".
Le développement économique devait s'accompagner d'une ambition humaine, la "soif de développement" devait être au service de la formation des acteurs, leur accession au savoir, à l'information, devenait de façon induite un support indispensable vers la démocratie.
Les acteurs actuels d'Afdi prolongeaient ce témoignage fort de sens et de valeurs. Grace à l'intervention de l'Afdi,
"les paysans sont devenus des acteurs à part entière" , l'amélioration des conditions de vie, leur a permis de sortir de leur condition, de leur village, d'aller vers les autres et vers le savoir.
Cela a changé la vie des paysans malgaches ou maliens
qui témoignaient.
Ils se sont déclarés fiers maintenant d'exercer leur métier, et des projets conduits qui permettent non seulement de progresser sur un plan matériel mais surtout de sortir d'un état de paysan "inculte", pour devenir un acteur local reconnu, entendu, pris en compte.
Le développement agricole n'est donc pas seulement une affaire de techniques et de production, c'est surtout  le premier pas vers la formation et à terme la démocratie. Voilà pourquoi ces actions sont devenues "contagieuses" au sens positif du terme et se répandent en essaimant de façon positive.
Il reste toutefois d'énormes progrès encore à accomplir pour que les populations rurales accèdent à des fonctions de responsabilités et soient représentées en tant que tel dans les instances décisionnaires.
Les réticences sont évidemment fortes.
Si le souhait d'Afdi est de se retirer pour laisser les acteurs locaux se prendre en main, le chemin est encore long de la coupe aux lèvres, le travail reste immense.

Jean Dubé

Joseph Ménard : Le Nord n'a pas vocation à rester définitivement

Au moment de la création des Afdi en France, la famine sévissait dûrement. Si les choses ont bien évolué, la famine reste une réalité en Afrique.
On estime qu'aujourd'hui dans le monde environ 40% de l'alimentation produite est perdue, chez nous essentiellement du fait de nos modes de consommation, au Sud essentiel-
lement du fait de questions d'infrastructures routières, de manque de froid, et de capacités de transport, de formation des populations.
Les pays du nord n'ont pas vocation a rester des "tuteurs permanents". Ils doivent s'effacer et permettre aux acteurs locaux de prendre en charge leur propre développement.
L'Europe vieillit, l'Asie explose, l'enjeu démographique est une réalité, comme l'internationalisation des échanges. Les questions de l'eau, de l'accès au foncier, seront demain d'autres enjeux essentiels auxquelles les populations d'Afrique notamment devront faire face.
Dans ce contexte, le rôle de l'Afdi est d'assurer la formation, l'accompagnement, en mettant l'accent sur des notions de développement durable. Il s'agit de permettre l'émergence d'acteurs reconnus sur leur territoire, qui demain permettront d'aller vers une forme d'autonomie, et apporter une valeur ajoutée locale. A terme, les pays du Sud doivent être en capacité de prendre le relais et se prendre définitivement en mains.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité