Aller au contenu principal

PRIX DU LAIT
Le dialogue renoué

Moins 25 euros pour novembre et décembre, moins 45 euros pour janvier et février, puis moins 55 euros pour mars : l’accord intervenu lundi à Paris entérine la baisse du prix du lait après de longues semaines de conflit entre producteurs et industriels. Le dialogue est donc renoué, qui met entre parenthèses les grands écarts observés depuis la fin de l’été entre les attentes des éleveurs et celles des industriels du lait.

Les précédentes réunions de l’interprofession laitière, provisoirement recomposée dans le cadre d’un comité de suivi du prix, s’étaient toutes soldées par des échecs. Lundi, producteurs et transformateurs sont sortis de leur rencontre avec un accord en main, au terme de cinq heures de négociations ponctuées de multiples suspensions de séances.
L’exercice a donc été difficile, malgré les bonnes dispositions affichées par les uns et les autres dans l’objectif de sortir de l’ornière. L’accord signé lundi aura un premier mérite, celui d’exister et de mettre fin aux disparités de prix d’une laiterie à l’autre observées depuis le début de l’automne. Beaucoup plus concrètement, l’accord  "propose"  que le prix du lait de novembre et décembre diminue de 25 euros des 1 000 litres, et que pour les mois de janvier et février la baisse soit de 45 euros des 1 000 litres, pour atteindre 55 euros des 1 000 litres en mars, le tout accompagné d’une flexibilité plafonnée à 15 euros.
Ainsi, ces évolutions déboucheraient sur un prix moyen national du lait de 316 euros en novembre, de 309 euros en décembre, de 333 euros en janvier, de 327 euros en février, et de 301 euros en mars, prix incluant les 27 euros des 1000 litres reportés des mois d’avril mai et juin 2008.

Un nouveau système d’indicateurs du prix au 1er avril

A noter que la négociation interprofessionnelle a tout de même ouvert la possibilité à Entremont-Alliance de ne s’aligner sur ces propositions nationales qu’en janvier prochain, avalisant ainsi jusqu’à la fin de l’année les écarts de prix pratiqués par cette entreprise par qui la crise du lait avait éclaté l’été dernier. "A nous de négocier pour la période de novembre et décembre", n’excluait pas Marcel Denieul au retour de cette négociation nationale.
Pour le président de section laitière de la FRSEA Ouest, la difficulté de parvenir à un accord est aussi la conséquence d’un contexte de dérégulation marquée avec laquelle la filière devra composer. "Il nous faut parvenir à gérer un peu de régularité", estimait-il en commentant cet accord national. Un accord qui, pour lui, est à mettre au crédit de la mobilisation des producteurs face à Entremont, depuis août, avant d'affirmer la nécessité de parvenir, à terme, "à une cogestion de la filière".
Si on n’en est pas encore là, une première grande échéance attend désormais l’interprofession, avec la mise en place, à partir du 1er avril, d’un nouveau système d’indicateurs destiné selon le Cniel "à éclairer les acteurs économiques sur l’évolution des marchés et des prix".

Observatoire des prix et des marges

C’est d’ailleurs ce même objectif d’observation des prix qui, la semaine dernière, a conduit le préfet de région Bretagne à organiser une table ronde qui réunissait responsables agricoles, toutes productions confondues, industriels de l’agroalimentaire, distributeurs, mais aussi élus et représentants des consommateurs. C’est ainsi qu’un groupe de travail constitué à l’issue de cette rencontre devrait se réunir demain samedi, avant le lancement à Paris le 11 décembre d’un observatoire national des prix et des marges, que réclamait depuis longtemps la profession agricole.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Publicité