Aller au contenu principal

Gaec de l'Union
Le fruit d'une longue expérience

Au Gaec de L'Union à Pommerit Le Vicomte, le travail en équipe est un état d'esprit que l'on cultive génération après génération.

Guy Le Souder, Pierre Le Floc'h et Frédéric Page, les 3 associés du Gaec de L'Union, cultivent cet "esprit Gaec", créé en 1963 par leurs parents.
Guy Le Souder, Pierre Le Floc'h et Frédéric Page, les 3 associés du Gaec de L'Union, cultivent cet "esprit Gaec", créé en 1963 par leurs parents.
© terranet

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la 5ème édition "Agriculture au féminin" le 22 septembre prochain à Plérin n'est pas strictement réservée aux femmes. Le thème choisi "Les relations humaines : clef de la réussite des exploitations" est un sujet large, propice aux échanges entre hommes et femmes. Faisant preuve d'ouverture, des hommes n'hésitent pas entrer dans cet hémicycle. "En tant qu'employeur, certains hommes participent à notre journée pour mieux comprendre la perception des salariées femmes par exemple. Et ce n'est qu'ensemble que l'on pourra avancer", remarque Nabila Gain, l'animatrice en charge de l'organisation de la journée.
Une culture familiale
Parmi eux Frédéric Page s'intéresse à l'alchimie des relations humaines et participe à des formations. Il faut dire que l'éleveur est l'un des 3 associés d'un Gaec créé en 1963, à l'époque le premier du département. Représentant la seconde génération d'associés, Pierre et Frédéric se sont installés en 1988, rejoints quelques années plus tard en 2002, par Guy. Au fur et à mesure des départs en retraite des associés (jusqu'à 7 associés en 1988), l'embauche de salariés et de saisonniers a compensé les besoins de main d'œuvre. L'exploitation aujourd'hui réunit une référence laitière de 450 000 litres, un atelier naisseur engraisseur partiel de 480 truies, une SAU de 260 ha et une organisation qui tourne avec presque 8 UTH, un chauffeur, un porcher, un vacher, un salarié polyvalent et une personne à mi temps chargée du secrétariat et de la comptabilité.
Il va sans dire qu'ici le travail en société est une seconde nature. Pierre et Frédéric sont nés dedans, leurs parents étant à l'origine du Gaec. "On est né avec cette philosophie", expliquent-ils. Le trio a gardé les mêmes objectifs : la constitution d'un revenu décent, l'autonomie et la confiance dans le travail. Un règlement intérieur, ratifié par le trio, sert de socle de base au bon fonctionnement de l'exploitation... et semble avoir porté ses fruits à ces (fervents, retirer) défenseurs du travail en équipe et d'une organisation qui permet de bénéficier de 3 semaines de vacances par an, de week-ends ainsi que de temps de formation nécessaire au métier.
A chacun son métier
Si tous poursuivent les mêmes objectifs, chacun gère son activité à sa façon. "Nous sommes tous agriculteurs, mais nous ne faisons pas le même métier", aime à dire Frédéric Page. Autonome, chaque associé est le spécialiste de sa production, responsable du ou des salariés affectés au poste : Pierre est en charge du cheptel truie, Guy, du post sevrage-engraissement et Frédéric, du troupeau laitier. Le Gaec est basé sur une répartition égale des enjeux économiques et la rémunération est identique entre les 3 associés qui contribuent à part égale au capital de l'entreprise. "Chacun de nous a le même poids économique sur les épaules", souligne Pierre, puisque l'activité porcs représente 70% du chiffre d'affaires". Tous insistent beaucoup sur la confiance mutuelle dans le travail, sur la tolérance, le respect des règles au travail et l'écoute. "Nous sommes toutefois attentifs à ce qui se passe dans l'atelier des uns et des autres", ajoute Frédéric.
Instaurer des temps d'échanges
Pour ce faire, des temps d'échanges ponctuent la semaine. Chaque jour, salariés et associés se retrouvent à 9h pour la pause café et les échanges ne se limitent pas seulement au travail. C'est le samedi que les associés se retrouvent entre eux pour discuter de la semaine écoulée et des projets à venir une à deux heures de temps. "Chaque gros investissement est soumis à la discussion. Il faut en moyenne 2 années avant que le projet aboutisse. C'est vous dire la concertation qui existe ici", lance Frédéric. L'un des derniers gros projets concerne la mise aux normes bien-être avec bâtiment neuf et système DAC. Enfin, les travaux d'auto construction jouent également un rôle important dans la cohésion du Gaec, car tous mettent la main à la pâte ce qui permet des temps de discussion entre salariés et associés. "Et puis, la bonne équipe de salariés (appelés "collaborateurs") fait que tout le monde tire dans le même sens", conclut Frédéric.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Monotraite : Serge Hochet ne reviendrait pas en arrière
Dans le cadre des rendez-vous techniques bio, des éleveurs de la région témoignent de leur expérience. À l’EARL des Genêts, à…
innovation - Parc au sol : les lapins ont désormais leur loft
Les sociétés miXscience et Sanders du groupe Avril ont travaillé en partenariat avec le groupement Evilap et l'abattoir SNV à un…
Bien-être en poulet de chair, l’équation impossible ?
Danger ou opportunité ? La question du bien-être est au coeur des préoccupations de la filière avicole. Quelles évolutions et…
"Un demandeur d’emploi sur deux change de branche d’activité"
Pôle emploi Bretagne et l’Anefa (Association nationale emploi formation en agriculture) organisent, aux côtés de leurs…
La réduction des phyto au cœur d’un échange avec les lycées agricoles
Quatre classes de lycées agricoles bretons ont pu participer à un temps d’échange autour de la réduction des produits…
Rendez-vous techniques bio du 5 au 7 octobre
Les chambres d’agriculture de Bretagne vous proposent des Rendez-vous dans différentes filières de production, pour vulgariser…
Publicité