Aller au contenu principal

PORC
Le Gouessant : résultat 2007 en forte croissance

Le groupe coopératif, basé à Lamballe, a annoncé une progression de 50% de son résultat financier en 2007, malgré une baisse de l'activité aliment. La bonne tenue des filiales explique cela.

Jean-Yves Cornec, directeur, et Patrick Fairier, président du Gouessant
Jean-Yves Cornec, directeur, et Patrick Fairier, président du Gouessant
© Terra

Dans une conjoncture pourtant difficile, la coopérative du Gouessant annonce de bons résultats. Le chiffre d'affaires 2007 du groupe atteint 438,6 millions d'euros, en hausse de 14% pour un résultat net dégagé de 5,26 millions. Un résultat exceptionnel, en hausse de plus de 50%, qui s'explique par "une bonne maîtrise des charges, un bon comportement des filiales et du service pomme de terre", note son président Patrick Fairier
Il n'empêche que l'activité aliment avec 980 000 T a subi une légère érosion (-3,5%), affectée par les effets conjugués des faibles cours du porc et de la flambée des matières premières. "Par ailleurs, la coopérative a dû faire face à de nombreux arrêts d’exploitation qui ont directement affecté le tonnage", souligne le directeur général, Jean-Yves Cornec. Résultat : les volumes en aliments porcs (437 000 tonnes) ont perdu 12,4% par rapport à 2006. A l'inverse, les aliments bovins (+26%) et volailles continuent leur progression, tout comme l'activité aquacole, secteur où la coopérative fait figure de leader français. La bonne surprise est venue de l'activité "pomme de terre", résultat d'une bonne campagne et de l'essor de débouchés dans l'industrie des plats préparés.


Une aide de 200 euros par truie

Un résultat qui bénéficie aux adhérents. "Les bons résultats de la coopérative, grâce à ses métiers parallèles, sert à soutenir nos producteurs sous forme de ristournes, d’intérêts aux parts sociales ou au travers de divers soutiens : euro par porc, prime appro-collecte…", souligne Jean-Yves Cornec. Pour aider les éleveurs de porcs, Le Gouessant a accordé un soutien de 11 millions d’euros à 500 de ses adhérents, sous forme d’une aide remboursable de 200 euros par truie. L’aide sera reconduite pour une nouvelle période de 6 mois. Par ailleurs, la ristourne aux adhérents s'élève à 1,12 million d’euros et profite également aux salariés qui recevront chacun une prime de 1 600 euros.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
Publicité