Aller au contenu principal

Le groupe Glon étend sa filière œuf

Avec la volonté de commercialiser tous les œufs produits sur les élevages partenaires et les fermes de ponte en propre, le groupe Glon a misé sur le développement d'une large gamme de produits et débouchés. Aujourd'hui, le groupe transforme 2,2 milliards d'œufs par an ce qui correspond à 15 % de la consommation française.

 

"Toute la production doit trouver sa valorisation et son marché" débute Olivier Athimon, responsable amont de la filière œuf du groupe Glon. "En effet, le cycle de ponte d'une poule dure un an. Elle aura dans ce laps de temps, des œufs de calibre petit, moyen, gros et enfin très gros. A chaque calibre, son marché !" explique-t-il. Il continue : "La constitution d'une filière complète, qui garantit des débouchés pour tous les œufs, est la meilleure stratégie de développement. Elle doit compter tous les outils de valorisation pour permettre la production d'œufs à coquille, d'ovoproduits et de préparations à base d'œufs. Ces produits trouveront la valorisation attendue sur des marchés ciblés : les industries agro-alimentaires (IAA), la restauration hors domicile (RHD), la boulangerie-viennoiserie-pâtisserie (BVP) et la distribution".

 

Les élevages de la filière œuf

"Le groupe Glon travaille avec 130 éleveurs, leurs œufs sont achetés sur la base d'un contrat, avec un prix fixe, lié au prix de l'aliment et un prix variable, corrélé à la cotation de Rungis sur l'œuf coquille. Ces élevages produisent 1,88 milliard d'œufs par an" précise Hugues Mongé, responsable amont de la filière œuf. Il ajoute, "nous avons en propre dix fermes de ponte qui regroupent 1,1 million de poules pour une production annuelle de 315 millions d'œufs". Pour répondre à un marché de plus en plus spécifique et segmenté, les élevages partenaires du groupe proposent des œufs de type standard, plein-air, bio, label rouge, sol et en volière.


Le conditionnement

et la transformation

"Les cinq centres de conditionnement d'œufs de consommation sont répartis sur l'ensemble de la France, à proximité des bassins de consommation," explique Olivier Athimon. Il continue : "les entreprises de transformation sont quant à elles plutôt dans le Grand Ouest autour des élevages. L'une d'entre elles se trouve en République Tchèque, à la suite de sollicitations d'IAA qui souhaitaient une unité d'ovoproduits pour approvisionner leurs sites délocalisés."

En 2009, le groupe Glon a acheté la totalité des parts d'Epi Bretagne œufs à Plaintel (22) et, en 2010, les deux sites de France Ponte-Inovo à St-Germain-lès-Arpajon (91) et à Auneau (28). "La gamme de la filière Glon œufs est désormais la plus large sur le marché des œufs coquille et des ovoproduits", souligne Olivier Athimon. A l'avenir, le groupe souhaite asseoir sa position en perfectionnant les unités en place et en développant les process plutôt que d'étendre le parc industriel.

Sandrine Allain

Glon s'appuie sur la recherche pour développer

ses marchés

Le groupe Glon demande au service "recherche et développement" de produire au minimum une gamme par an. En 2009, il a développé une gamme de "mix sec" permettant de reconstituer des pâtes salées comme la béchamel ou l'omelette et des pâtes sucrées telles que les crêpes ou les chichis.

Sur la photo, on peut voir un assortiment de préparations à base d'œufs. Au premier plan, ce sont des verrines d'œufs brouillés et en arrière plan, des quiches, des crêpes et des canapés d'œufs brouillés.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité