Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le méteil testé par le CetaLait de Landivy

Le jeudi 26 avril dernier se tenait une porte ouverte organisée par le Ceta 35 sur la thématique des méteils protéagineux. Le groupe Ceta Lait de Landivy est dans sa troisième année consécutive de test, cette journée aura été l'occasion de présenter les résultats des deux premières années et de découvrir la plate-forme en place pour cette dernière année d'essai.

Historiquement il n'y avait pas de références locales sur les méteils protéagineux à  "haute" valeur alimentaire, c'est de ce constat que la mise en place de l'essai est partie. Cet essai a pour but de répondre à tois objectifs, chacun mis en place avec un protocole adapté.

Le premier objectif est d'évaluer la composition (au semis et à la récolte...) d'un méteil sur sa qualité alimentaire. Le protocole mis en place est de proposer 5 à 6 mélanges par campagne. Le deuxième objectif est de trouver un stade/une date de récolte pour une qualité optimum. Il a été décidé de récolter à trois dates différentes (fin avril, début mai, mi-mai) afin de percevoir les variations de rendements et des valeurs au cours du temps. Enfin, le dernier objectif est de mesurer la variabilité des rendements et des valeurs alimentaires d'une année à l'autre. Le protocole a évolué au cours des trois années d'essai en fonction des résultats obtenus sur l'essai.

Sur l'ensemble de l'essai, deux mélanges ont été testés les trois années, le Témoin (Féveroles : 65 kg, Pois fourrager : 40 kg, Vesce commune : 15vkg, Avoine noire : 17 kg) et le Protéa+++ (mélange témoin sans avoine). Deux trèfles (incaranat et squarossum) et un pois protéagineux ont été mis en expérimentation sans succès.

Le semis d'une prairie sous couvert (témoin + 28 kg de RGA et 2 kg de TB implantés mi-fin octobre) a lui été une pratique validée par le groupe Ceta. C'est un bon moyen de maîtriser le salissement d'automne et d'implanter une prairie sous couvert "tard" dans la saison derrière un maïs épi ensilé ou un maïs grain par exemple. Après la fauche du méteil vers le 5-6 mai la prairie repart très bien et entre dans le cycle à un moment ou l'herbe peut commencer à manquer selon les années.

Pour cette dernière année, un mélange à 130 % du témoin a été mis en place, il a été constaté que les mélanges prêts à l'emploi étaient conseillés avec une densité de semis plus élevée que les pratiques des éleveurs, et un mélange sans féveroles est testé pour contourner les problèmes de maladie et de perte de valeurs alimentaires rapide de la féverole.

Les résultats des deux années de récolte 2017 et 2018 montrent que la fenêtre optimale de récolte est courte sur le début mai, il y a une baisse importante des valeurs alimentaires comme le présente le tableau , reprenant les valeurs de la bande témoin.

La pousse est aussi très rapide sur les deux années, on est entre 150 et 200 kgMS/ha/jour. Pour mémoire, en pleine pousse, une prairie monte à 100 kgMS/ha.

Les rendements du méteil sont passés du double (6,5 t MS) en 2017 au simple en 2018 (3,5 t MS), l'hiver 2017-2018 a été plus pluvieux (donc moins favorable aux protéagineux) et la parcelle de l'essai était plus hydromorphe. L'enseignement à tirer est tout de même que le méteil est à réserver aux parcelles saines si possible... Le rendement du maïs suivant les différentes modalités a également été mesuré. La richesse en graminées du précédent semblerait pénaliser le maïs. en 2017 le rendement cumulé (méteil + maïs ensilage) oscille entre 17,5 et 21 t MS et en 2018 entre 14,8 t MS et 19,4 t MS. Le potentiel de rendement d'un maïs seul sur le secteur se situe entre 17 et 20 t MS. Enfin, sur la bande témoin en 2018, les valeurs alimentaires en vert et en conservé du mélange ont été comparées. Les premières indications nous donnent une diminution des UFL liée à la consommation de sucres pour la fermentation et une cellulose qui a tendance à augmenter, ces premières constations doivent cependant être confirmées avec la dernière année d'essai en 2019.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
Carbon Agri, la méthodologie de certification des gains carbone en agriculture est disponible
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a validé cet été la méthodologie Carbon Agri qui permet de faire certifier…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Vignette
Ensilage du maïs, c’est parti et bien parti
Avec du maïs dosé à 28 % de MS le 23 août dernier, le Gaec laitier Le Bihan, à Noyal-Muzillac, au sud-est du département du…
Publicité