Aller au contenu principal

Le modèle coopératif se doit d'être intergénérationnel

Pour leur assemblée générale, les éleveurs des Fermiers de Janzé avaient choisi de mettre en avant le modèle coopératif. Coopérer au XXIe siècle... Est-ce possible ? La réponse est évidement oui, mais sous quelles conditions ?

"Chacun d’entre nous est responsable. Car individuellement, chacun véhicule l’image de l’ensemble des éleveurs de Janzé. Nous devons mutualiser l’excellence, telle est l’orientation prise pour les années à venir par la coopérative des Fermiers de Janzé", a rappelé en préambule de l'assemblée générale des Fermiers de Janzé son président Patrick Giboire. Claude Mauguit, consultant, spécialiste du conseil stratégique et opérationnel aux entreprises et institutions du secteur de l'économie sociale, est venu conforter les adhérents dans leurs actions et leur choix du modèle coopératif pour exister encore demain. La coopération a tout son sens. À condition de respecter les valeurs de responsabilité, de solidarité intergénérationnelle, de transmission de patrimoniale mais aussi de transparence, sans oublier le partage et la place de l'humain. "40 % de la population française est membre d’une coopérative", rappelle d'ailleurs cet expert.

 

"Une image moderne, innovante et responsable de notre agriculture"

Côté actualités, la coopérative a commencé à produire des poulets bio de Janzé depuis le début de l’année. "Nous avons fait le choix de la cohérence en ayant des producteurs de volailles bio qui exploitent uniquement des terres bio", poursuit le président.

La coopérative s’est également engagée concrètement dans la transition énergétique. "Notre implication dans un projet de production de gaz vert à partir des effluents d’élevage apporte à la coopérative une sécurité pour pérenniser son modèle d’exploitation familiale sur le territoire", précise Roger Moriceau. Les pressions foncières et environnementales sont des menaces pour la pérennité des exploitations familiales, et la coopérative des Fermiers de Janzé doit anticiper et saisir les opportunités pour protéger ses éleveurs. Ce projet pourra apporter des solutions concrètes au territoire en récupérant par exemple les fauches des bords de routes qui actuellement bouchent les fossés et augmentent les risques d’inondation. "Ce projet sera aussi un outil permettant d’améliorer la qualité sanitaire des effluents d’élevage. En effet, la plupart des pathogènes ne résiste pas à la méthanisation. Il permettra de donner une image moderne, innovante et responsable de notre agriculture, et plus particulièrement celle des éleveurs de Janzé !", complète Patrick Giboire. Ce projet de méthanisation a aussi pour objectif de faciliter la transmission des exploitations aux générations futures.

 

Les Toqués de Janzé les 16 et 17 décembre

L'assemblée s'est conclue par l’invitation donnée à la nouvelle édition des Toqués de Janzé les 16 et 17 décembre, place des Lices à Rennes. Deux jours de fête rassemblant toute une filière pour partager auprès des visiteurs, des moments de convivialité, autour d’un parcours ludique et culinaire. Nouveautés, il sera désormais possible de se restaurer sur la Place à picorer le dimanche midi, ou encore, de s’immerger dans les coulisses de l’élevage avec la nouvelle animation phare : "Devenez éleveur d’un jour".

 

 

Il a dit : Patrick Giboire, président des Fermiers de Janzé

Le modèle coopératif se doit d’être intergénérationnel. Il n’y a que l’excellence qui permettra de répondre à cet objectif ! Si nous reprenons l’histoire de la coopérative, nous sommes la 2e génération voire la 3e à hériter de l'idée des pionniers de faire de la volaille de qualité. Lorsque cette idée est apparue il y a maintenant 40 ans au conseil municipal de Janzé, certains d'entres eux étaient proches de la retraite. Ils étaient visionnaires et travaillaient pour les générations futures ! La coopérative a hérité de leur travail. Tous les choix doivent avoir du sens à très long terme. Nous devons anticiper toutes les nouvelles attentes sociétales et nous adapter en prenant les bonnes décisions.


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Viande cultivée : vers la fin de l’élevage ?
Depuis le premier steak haché créé en laboratoire en 2013, les techniques de production de viande artificielle progressent et de…
Une stratégie non pas tournée sur les volumes, mais le revenu
Lors d'une session en visio-conférence les chambres d'agriculture de Bretagne ont débattu et adopté les grands axes de leur…
Publicité