Aller au contenu principal

Sylvie Brunel
Le monde a besoin de toutes les agricultures

Depuis la parution de son article "pour sauver la planète, sauvons les paysans" dans le Monde, Sylvie Brunel est la coqueluche du monde agricole ! Elle intervenait le 4 juin dernier à l'assemblée générale de Bretagne Contrôle laitier Ouest, à Carhaix.

Sylvie Brunel, géographe, ancienne présidente d'Action contre la faim et professeur des universités est intervenue le 4 juin dernier lors de l'assemblée générale de Bretagne Contrôle laitier à Carhaix.
Sylvie Brunel, géographe, ancienne présidente d'Action contre la faim et professeur des universités est intervenue le 4 juin dernier lors de l'assemblée générale de Bretagne Contrôle laitier à Carhaix.
© Chantal Pape


"La faim dans le monde est une réalité". Ancienne présidente d'Action contre la faim, professeur des universités à Paris-Sorbonne, Sylvie Brunel a commencé par rappeler quelques chiffres. "En 1970, un milliard d'habitants souffrait de la faim, ce qui représentait un humain sur 3. Aujourd'hui, il y en a toujours un milliard, mais cela ne représente plus que 17% de la population mondiale". Un progrès que la géographe met au crédit de l'agriculture, qui a rempli le contrat qu'on lui avait fixé : fournir une nourriture abondante, et à faible prix. "De 1950 à nos jours, l'espérance de vie est passée de 45 à 70 ans au niveau mondial. Et la population de 3 à 7 milliards d'habitants".

Produire plus avec moins

La population va encore continuer à croître, pour atteindre 9 milliards d'habitants à l'horizon 2050. "Cela veut dire qu'il va falloir que la production mondiale de céréales passe de 2 à 3 milliards de tonnes, calcule Sylvie Brunel. Alors qu'on perd 15 millions d'hectares de terres arables par an, à cause de l'extension des villes et des réseaux". La population se concentrant en ville, un habitant sur deux aujourd'hui, deux habitants sur trois en 2050, la demande va évoluer vers une alimentation plus diversifiée et des produits d'origine animale en plus grand nombre.

De sauveurs à pollueurs

Au début des années 90, on a assisté à l'émergence de ce que la géographe appelle "la religion de la planète" : dans un monde de plus en plus urbain, la nature est jugée bienveillante, équilibrée mais l'homme, lui, est considéré comme un parasite. "Et, de sauveurs de l'humanité, les agriculteurs sont devenus pollueurs". Mal aimés, mal compris, ils sont confrontés à une volatilité sans précédent des cours, encore aggravée par le démantèlement de la PAC. Et perdent confiance. "Or, si les agriculteurs ne gagnent pas leur vie, ils vont s'en aller. Et la nature, livrée à elle-même, va se refermer, prévient Sylvie Brunel. Finies les balades dans les chemins creux : les ronces, les taillis, les genêts et les orties vont reprendre le dessus".

Besoin de toutes les agricultures

Dénonçant le "small is beautiful", cette tendance "élitiste" à dénigrer l'agriculture productive, "vite qualifiée de productiviste" et à encenser une agriculture de petits volumes, Sylvie Brunel l'affirme avec force, "on a besoin de toutes les agricultures". Et la géographe d'inciter les agriculteurs "à reprendre l'offensive", en faisant reconnaître les efforts qu'ils font au quotidien. Et en rétablissant quelques vérités. "L'agriculture et l'élevage sont accusés de tous les maux dans le réchauffement climatique ? Faites savoir qu'une prairie séquestre plus de CO2 que des terres sauvages".
Pour la géographe, il est également temps de rappeler que l'agriculture est un secteur d'activité stratégique. "On ne peut pas dépendre que des autres pays pour notre approvisionnement alimentaire". Et spécifique. "Biodiversité, développement durable... : les réponses, vous les avez. Vous avez juste besoin d'être soutenus, encouragés : réclamez qu'on vous aide à faire face à ces mutations".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Robots d’alimentation, pour quels bénéfices ?
Avec l’agrandissement des structures, les robots d’alimentation se multiplient dans les élevages. Pour quels bénéfices ? Chambres…
"Vivre de ma passion, pas pour ma passion"
À l'occasion du Space la semaine passée, une visite d'exploitation était organisée pour mettre en avant les efforts des…
Carbocage ou combien de carbone stocké dans vos haies ?
La haie bocagère recèle de richesses, y compris fourragères. Elle contribue aussi au piégeage du carbone. Mais de combien ?…
Publicité