Aller au contenu principal

Guide des producteurs
Le Pays d'Auray se lance aussi

Après Ploërmel, Pontivy, Lorient et Vannes, le Pays d'Auray et ses 28 communes se lancent dans la réalisation du guide des producteurs en vente directe. Objectif : intéresser ses 80 000 habitants au bien manger en circuit court. Plus de 150 agriculteurs et ostréiculteurs devraient y figurer.

 

 

"N'hésitez pas à nous contacter  si vous voulez en être". C'est parti ! Solen Billon a pris son bâton de pèlerin.  Elle est chargée par la structure intercommunale qui fédère les 28 communes du Pays d'Auray, d'aller à la rencontre des professionnels agriculteurs et ostréiculteurs en vente directe. "Même s'ils ne vendent qu'une petite partie de leur production à la vente directe" encourage t-elle. Le but ? Leur proposer gratuitement de figurer dans ce document qui devrait voir le jour à l'automne avec une large diffusion. Un budget de 10 000 euros est prévu à cet effet.  Le comité de pilotage, réunissant Chambre d'agriculture du Morbihan, Section régionale Conchylicole de Bretagne Sud et Pays d'Auray, en a donné le top départ. Mieux identifier les lieux d'approvisionnement en produits locaux répond à un triple objectif pour la structure intercommunale. "Valoriser et renforcer les activités primaires du territoire est inscrit dans notre Scot mais les consommateurs manquent d'info sur les lieux où trouver ces produits" constate Nathalie Juyon, chargée de mission santé et service à la population au sein du Pays d'Auray. "Nous sommes aussi pays d'accueil touristique, valoriser notre territoire et les savoir-faire locaux est de notre ressort. Sans compter tous les intérêts de développer de nouveaux partenariats et de consommer local pour la population" poursuit-elle.

 

150 professionnels intéressés

"La vente directe concerne bon nombre d'ostréiculteurs, sur les 173 du Pays d'Auray, 66 ont un agrément sanitaire qui leur permet d'en faire. Mais contrairement à nos cousins de la terre, nous n'avons pas de signes officiels de qualité. La vente directe nous permet d'expliquer notre travail", constate Hervé Jenot, ostréiculteur à Carnac et président de la Section Régionale Conchylicole de Bretagne Sud. Même constat du coté des "cousins des terres". "420 exploitations professionnelles sont recensées sur le territoire. Pour garder la valeur ajoutée sur les exploitations, de plus en plus d'agriculteurs s'y mettent.  80 sont peut $être concernés, Ce répertoire va nous permettre de faire le point" évalue Evelyne Kervadec, agricultrice à Landévant, élue à la Chambre d'agriculture du Morbihan.

Répertoire mais aussi outil de promotion, ce document "est ouvert à tous ceux qui voudront y figurer sans sélection ni opposition dans les modes de production" ajoute t-elle.

Avis aux amateurs.

Claire Le Clève

 

Pour plus de renseignements :

Solen Billon, Pays d'Auray : 02 97 46 22 10 ou billon-pays-auray@orange.fr

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
Publicité