Aller au contenu principal

Le ras-le-bol des salariés et élus de Triskalia

Comme au siège, à Landerneau, salariés et élus se sont regroupés sur 14 sites Triskalia pour exprimer leur ras-le-bol.
Comme au siège, à Landerneau, salariés et élus se sont regroupés sur 14 sites Triskalia pour exprimer leur ras-le-bol.
© Chantal Pape

"A chaque fois qu'on s'attaque à l'entreprise, on s'attaque à ses 16 000 adhérents et ses 5 000 salariés". Mardi, à 13h30, plus de 700 salariés et élus se sont réunis sur 14 sites de Triskalia pour exprimer leur ras-le-bol. Après l'annulation de la visite de Planète positive par les écoles, en juin dernier, la coopérative vient d'être la cible d'activistes. Le 27 août, des faucheurs volontaires se sont introduits sur le site de Glomel. Et le 29 août, un collectif a tenu une conférence de presse chez un éleveur laitier en litige avec Triskalia, au sujet d'une erreur de livraison d'aliment. "Aucune de ces attaques n'était justifiée, affirme Georges Galardon, son président. Notre coopérative est la plus engagée dans le développement durable. Et l'aliment incriminé a été repris, sans que l'on sache si une vache en a consommé. Et il contenait des antibiotiques, faits pour soigner pas pour rendre malade !" Triskalia a donc décidé de porter plainte. "Il faut défendre l'entreprise, lance Dominique Ciccone, le directeur général, qui invite salariés et adhérents à faire, à leur tour, le buzz sur les réseaux sociaux via le hashtag #triskaliacestnous.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Fébrilité de la filière à l’approche de la fin de la castration à vif
À l’occasion de son assemblée générale, la Fédération nationale porcine (FNP) a demandé un changement de la grille de paiement de…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
L'agriculture se glisse entre les deux tours
Les FDSEA et JA de Bretagne avaient, dès la publication des listes de candidature pour les élections régionales, invité les…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Publicité