Aller au contenu principal

Volaille ou Pondeuse
"Le ras le bol est général"

"On demande le maintien et le respect des contrats". Leur revendication est simple. Après l'annonce faite par certains groupements de baisser les rémunérations en volaille de chair ou pondeuses, les agriculteurs JA et FDSEA du Morbihan, premier département avicole, montent au créneau.

"J'ai 24 000 pondeuses en plein air. Je me suis installé il y a deux ans. J'ai investi 1 million d'euros. L'aliment, c'est 60 à 70 % du coût production". Producteur d’œufs à la Chapelle Neuve, Yoan Lemay est amer, lui, comme les autres éleveurs de volailles. Jeune trentenaire, non issu du milieu agricole, l'éleveur est un exemple d'une filière bretonne, produisant 50 % de la production française. Avec la pénurie occasionnée par la mise aux normes bien être, "les grands opérateurs ont ouvert les vannes au développement, aujourd'hui c'est la surproduction. On a 15 millions de poules en trop en Europe", dénonce Frédéric Daniel, président des JA.

 

"Ma seule solution sera de déposer le bilan"

"J'ai signé un contrat sur 7 ans, il garantissait la moitié du temps d'amortissement de mon bâtiment. 2 ans plus tard, on remet en cause le contrat". Poursuit Yoann Le May. "En 3 mois, j'ai perdu 50 % de ma rémunération. En intégration, je dégage 6 euros par poule dont 4 pour rembourser mon annuité, il m'en reste 2 pour faire face à mes frais, qui ont explosé, payer la MSA et me dégager un salaire. Si les contrats baissent de 1 euro par poule présente, c'est simple, il ne me reste rien, zéro", détaille Yoann Le May avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête. "Ma seule solution, sera de déposer le bilan. La pression qu'on nous met est terrible. Mais un emploi ici, c'est 20 derrière dans la filière, couvoirs, repro, centres de conditionnement", énumère-t-il. "Monsieur Garot vient pour Gad, j'ai bien peur qu'il revienne d'ici peu en Bretagne pour la volaille, c'est une crise sans précédent", pointe Frédéric Daniel, président des JA. Car l'équation bretonne est simple pour le président de JA 56. "En Bretagne, l'élevage c'est l'emploi".

 

Des groupement qui se concurrencent

En volaille de chair, le constat est le même. "On s'approvisionne ailleurs, en Allemagne qui vient de nous dépasser en dinde. Ici, on a juste un peu rénové les bâtiments, alors qu'on a réussi à négocier des aides en neuf, notamment du Conseil général. Et au lieu de relancer des outils modernes, d'agrandir, de spécialiser, on nous propose de baisser nos contrats. Quel signe nous donne t-on alors qu'il y a des perspectives pour travailler et reprendre des marchés ?", se désespère Fabrice Caro, responsable du dossier volaille JA 56.

Pour ces jeunes éleveurs, la Bretagne dispose d'atouts. Le savoir faire technique de ses producteurs, est indéniable. La filière est structurée. Mais elle a aussi des handicaps, "pléthore de groupements qui se concurrencent entre eux et baissent le prix des contrats. On a subi des baisses au printemps, des groupements menacent de fermer des M2. Et ceux qui restent souffrent autant. On nous prend pour des pantins". Et de réclamer le respect des contrats. "Les politiques ont leur part de responsabilité. Quand on voit que 83 % de la viande consommée dans les cantines ou en RHF vient de l'étranger", pour Simon Le Badezet, producteur de poules pondeuses et de porcs. Et de pointer "le manque de témérité des députés à soutenir la mention d'origine et la répercussion de nos coûts de production à la distribution", enchaîne Frédéric Daniel dont le syndicat avec la FDSEA ont décidé cette été de nouveau de rencontrer les parlementaires. Une énième rencontre...

Claire Le Clève

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Un Space sans public mais pas sans lendemain
  Le Space 2020 a bel et bien eu lieu. Il ne restera pas dans les annales, comme si décidément cette édition et surtout son…
Publicité