Aller au contenu principal

PLANTS DE POMMES DE TERRE
Le rebond

5 000 producteurs de plants de pomme de terre en 1979, 312 aujourd'hui... : zoom sur une production qui se bat pour être encore présente demain en Bretagne.

"Aujourd'hui, 312 exploitations bretonnes produisent du plant, sur une surface moyenne de 16,3 ha", détaille Emmanuel Guillery, directeur de Bretagne-Plants, dont l'assemblée générale se tenait mercredi à Landivisiau. Une production surtout concentrée dans le Finistère (163 exploitations) et le Morbihan (98 exploitations), les Côtes d'Armor comptant 50 producteurs, l'Ille et Vilaine un seul. "Il s'agit bien souvent de la seconde production de l'exploitation, derrière le lait ou le porc. Mais certaines exploitations se sont spécialisées et atteignent 70, voire 100 ha de plants". L'âge moyen des producteurs, 45 ans, est conforme à la moyenne des agriculteurs bretons.


30% de la production française

Avec un peu plus de 5 000 ha, la Bretagne représente 30% de la production nationale de plant, estimée à 17 000 ha. Le bassin de production du Nord, qui s'étend de la Seine Maritime aux Ardennes, et de Paris à Dunkerque, pèse 65%, la zone Centre et Sud à peine 5%. "La position de la Bretagne s'érode tout doucement, constate Emmanuel Guillery. Il y a 10 ans, on devait être à 33% de la production nationale".
La Bretagne compte une vingtaine de collecteurs, dont une petite dizaine qui achètent un volume significatif. Si les contrats qui les lient aux producteurs fixent les surfaces à emblaver et les variétés, le prix, lui, est fonction du marché.
Avec 2 000 ha en contrat, Germicopa commercialise 40% de la production bretonne et est également présent dans le Nord de la France. Par contre, les autres collecteurs importants, Gopex, Triskalia, Elorn Plants, Cécab... ne travaillent qu'en Bretagne. "Quelques sociétés allemandes ou hollandaises sont également présentes, mais sur de très petites surfaces".


Plus d'un plant sur 2 à l'export

Sur les 127 000 t de plants certifiés l'an dernier en Bretagne, 73 500 t ont pris la direction de l'export : Espagne, Portugal, Afrique... "Au Moyen-Orient, Bernard Quéré, de France Obtention, assure la promotion du plant français et de nos variétés". Un poste financé directement par les producteurs.

A la recherche de nouveaux producteurs

Au fil des ans, le nombre de producteurs s'est réduit comme peau de chagrin, au rythme de – 6% par an ces dernières années, ce qui n'a pas manqué d'inquiéter la filière. "C'est avec les collecteurs que nous avons envisagé un plan de relance de la production, pour tenter de séduire de nouveaux producteurs". Un plan qui a porté ses fruits, avec l'arrivée d'une trentaine de nouveaux et une stabilisation de leur nombre total aux alentours de 312 depuis 4 ans. "Les bonnes années nous ont aussi donné un bon coup de main", reconnaît le directeur de Bretagne Plants.
La production nécessitant de nombreux investissements, la filière a réfléchi à une formule souple. "Les travaux des champs, plantation, récolte... peuvent facilement être réalisés par entreprise. Et des producteurs déjà installés peuvent mettre à disposition leur chaîne de conditionnement ou du stockage en bâtiment, ce qui permet aux nouveaux producteurs de démarrer sans trop investir". Des formations leurs sont également proposées, ainsi qu'un accompagnement technique.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité