Aller au contenu principal

Le Salon aux champs 2013 se prépare

Le salon aux champs aura lieu les 28 et 29 août 2013 à La Chapelle-Caro, dans le Morbihan. Les préparatifs de cet événement national du réseau Cuma sont lancés.

A droite : Michel Le Roch, président de la FDCuma 
du Morbihan devient le président du Salon aux champs 2013. A gauche, Michel Guégan, maire de La Chapelle-Caro, commune qui mettra à disposition une parcelle de 32 ha.
A droite : Michel Le Roch, président de la FDCuma
du Morbihan devient le président du Salon aux champs 2013. A gauche, Michel Guégan, maire de La Chapelle-Caro, commune qui mettra à disposition une parcelle de 32 ha.
© terra

Basé sur les machines et l’équipement, le plus souvent en démonstration, et construit autour de nombreux témoignages d’agriculteurs et de salariés agricoles, le salon aux champs est un nouveau rendez-vous des Cuma. Organisé en semaine, il s’adresse à tous les professionnels, et en priorité aux agriculteurs adhérents, responsables et salariés des Cuma du grand Ouest, pour lesquels ce salon représente une occasion de renforcer les liens. Cette deuxième édition succède à un premier Salon aux champs organisé en 2011 en Basse-Normandie qui avait rassemblé pas moins de 15 000 visiteurs.

 

Les groupes de travail lancés

En première ligne pour l’organisation du salon aux champs 2013 : les Cuma de Bretagne, et plus particulièrement celles du Morbihan et du pays de Ploërmel, associées, dans un comité d’organisation, aux chambres d’agriculture de Bretagne, à l’UDGVA du Morbihan et à la coopérative Triskalia. "Le délai est court. Il faut se mettre au travail", lançait Michel Le Roch, président du salon, lors de la première réunion des groupes de travail le 12 octobre. Il reste maintenant moins d’un an à chaque groupe, constitué de responsables de Cuma et des représentants de nombreux autres partenaires (GAB, instituts techniques, MSA...), pour concocter un programme exceptionnel à offrir aux milliers de professionnels attendus.

Les grandes lignes de ce salon sont néanmoins déjà tracées. Tout ce qui a trait au sol, machines et cultures sera regroupé au sein d’une plate-forme "production" qui accordera une large place aux démonstrations. Sur la plate-forme "territoire" seront présentées des solutions matérielles autour notamment des énergies renouvelables et des circuits courts. Les débats se succèderont à "l’Université aux champs", avec une dizaine de thèmes abordés sur les deux jours. Enfin, le "Village Cuma" constituera un lieu privilégié de rencontres au cœur du salon.

 

Le parfait emplacement

Le salon se tiendra sur un terrain de 32 ha d’un seul tenant, aujourd’hui entretenu par les Cuma locales, qui appartient à la commune de la Chapelle-Caro. Très bien desservi, il comprend déjà des parkings aménagés et une aire d’accueil de camping car. Selon Michel Le Roch, c’est tout simplement "un magnifique site où le potentiel de travail est énorme". Le lieu offre en effet une grande liberté d’aménagements aux organisateurs qui n’ont pas ici à se soucier des contraintes de rotation liées à une exploitation agricole. Une luzerne a été implantée en prévision de l’évènement, ainsi que des collections de semences. Une grande surface en maïs pourra également servir à des démonstrations de récolte à plusieurs constructeurs.

Pour les Cuma, le Salon aux champs représente l’opportunité de communiquer, en interne comme en externe, sur la force de son réseau, témoignages à l’appui. Un site internet, www.salonauxchamps.com, est déjà en ligne.

Audrey Dibet

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
Publicité