Aller au contenu principal

Service de remplacement
Le Sdaec forme ses salariés au robot de traite

Devant la nécessité de faire évoluer la compétence des salariés avec le niveau d'équipement des élevages laitiers, le Sdaec a mis en place une formation en robot de traite en partenariat avec Lely. Quatre salariés suivaient pour la première fois, ce stage alliant théorie et pratique en exploitation.

Le Sdaec et Lely ont conçu ensemble une formation de quatre jours dont l'originalité est de combiner cours en petit groupe et mise en pratique en exploitation. Face à l'émergence des robots de traite, le Sdaec jugeait insuffisante la formation de ses salariés à ces nouvelles technologies. Une vingtaine de salariés avaient pour l'instant soit éprouvé le matériel par la force des choses en exploitation, soit reçu une courte formation en Loire-Atlantique. Pour Sylvie Le Clec'h-Ropers, directrice du Sdaec, l'objectif de ce nouveau programme est "de former des salariés autonomes, au niveau de compétences attendu sur les exploitations", avec l'espoir que les éleveurs équipés de robots auront ainsi moins de crainte de se faire remplacer. La semaine dernière, quatre salariés ont suivi ce stage approfondi. Face à leur enthousiasme, la directrice du Sdaec promet de reconduire la formation.

 

De la pratique en exploitation

En milieu de la formation, les stagiaires étaient accueillis chacun sur des exploitations différentes pendant deux jours, une journée pour se familiariser avec le matériel et le troupeau, puis l'autre à s'occuper seul des vaches. La théorie était quant à elle donnée au tout nouveau centre Lely de Noyal-Pontivy (56), et forcément basée sur les produits de la marque. Elle était axée sur le modèle Astronaut A3 qui constitue la majorité du parc aujourd'hui. "L'A4 sorti à l'automne 2010 présente de grosses évolutions technologiques. Pour autant, estime Cyrille Létard, consultant élevages à Lely France, le logiciel est similaire et le travail en termes de gestion de troupeau reste identique pour l'agent de remplacement".

Une organisation différente du travail

Outre les connaissances technologiques à intégrer, le travail avec robot de traite suppose une organisation du travail très différente. "On passe énormément de temps dans le bâtiment à observer les bêtes", estime l'une des stagiaires. "Les salariés sont tout de suite confrontés à de la gestion de troupeaux, avec des profils d'élevage d'au moins 50 vaches", ajoute Cyrille Létard. Avec une place importante de la technologie, et moins de pénibilité, le travail n'en est que plus attractif pour les salariés.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité