Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le S.O.S. de l'abattoir du Faou

A l'heure de la remise aux normes de l'abattoir du Faou, le comité syndical sollicite la contribution de toutes les communautés de communes pour pérenniser cet outil, principal abattoir public multi-espèces du département.

L'abattoir intercommunal du Faou fonctionne bien. 1 937 tonnes ont été abattues l'an dernier, plus de trois fois les volumes des deux autres abattoirs publics du département, Lesneven et Pont-Croix. L'abattoir offre un service sur-mesure, particulièrement indispensable aux petits éleveurs et producteurs bio, sur des circuits courts. Géré par un exploitant privé, il est sous délégation de service public.

 

Convaincre les élus

Selon René Hénaff, président du syndicat de l'abattoir, "l'outil est tout-à-fait rentable, le problème c'est l'investissement de plus de 4 millions d'euros nécessaire à une reconstruction". Car l'abattoir, ouvert en 1960, demande aujourd'hui à être remis aux normes. Et pour assurer la pérennité de l'outil à plus de dix ans, il s'avère qu'une reconstruction est inéluctable. "Malgré une subvention de 40%, il nous manque encore 1,5 millions d'euros pour boucler notre budget", calcule-t-il. Si les communautés de communes participent à l'élargissement du syndicat, la redevance d'usage passera de 45 à 60 €/tonne". Une augmentation raisonnable selon lui pour les clients. Par contre, "si une communauté de communes ne participait pas, les usagers issus de ce territoire verraient leur redevance au moins doubler", alerte René Hénaff. De quoi mieux motiver les usagers à rencontrer rapidement leurs élus pour les convaincre de se rallier à la cause de l'abattoir.  

A la mi-avril, une réunion plénière de tous les représentants des 26 communautés de communes est prévue dans l'objectif de recueillir l'accord des élus, condition sine qua non à l'aboutissement du projet.

 

Audrey Dibet

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité