Aller au contenu principal

Le S.O.S. de l'abattoir du Faou

A l'heure de la remise aux normes de l'abattoir du Faou, le comité syndical sollicite la contribution de toutes les communautés de communes pour pérenniser cet outil, principal abattoir public multi-espèces du département.

L'abattoir intercommunal du Faou fonctionne bien. 1 937 tonnes ont été abattues l'an dernier, plus de trois fois les volumes des deux autres abattoirs publics du département, Lesneven et Pont-Croix. L'abattoir offre un service sur-mesure, particulièrement indispensable aux petits éleveurs et producteurs bio, sur des circuits courts. Géré par un exploitant privé, il est sous délégation de service public.

 

Convaincre les élus

Selon René Hénaff, président du syndicat de l'abattoir, "l'outil est tout-à-fait rentable, le problème c'est l'investissement de plus de 4 millions d'euros nécessaire à une reconstruction". Car l'abattoir, ouvert en 1960, demande aujourd'hui à être remis aux normes. Et pour assurer la pérennité de l'outil à plus de dix ans, il s'avère qu'une reconstruction est inéluctable. "Malgré une subvention de 40%, il nous manque encore 1,5 millions d'euros pour boucler notre budget", calcule-t-il. Si les communautés de communes participent à l'élargissement du syndicat, la redevance d'usage passera de 45 à 60 €/tonne". Une augmentation raisonnable selon lui pour les clients. Par contre, "si une communauté de communes ne participait pas, les usagers issus de ce territoire verraient leur redevance au moins doubler", alerte René Hénaff. De quoi mieux motiver les usagers à rencontrer rapidement leurs élus pour les convaincre de se rallier à la cause de l'abattoir.  

A la mi-avril, une réunion plénière de tous les représentants des 26 communautés de communes est prévue dans l'objectif de recueillir l'accord des élus, condition sine qua non à l'aboutissement du projet.

 

Audrey Dibet

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité