Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le Space 2015 ouvert sur le monde

La légère baisse du nombre de visiteurs n'entame en rien le succès de la 29e édition du Space qui s'est tenue la semaine passée. Les visiteurs internationaux eux n'ont pas manqué le rendez-vous. Venus de 125 pays, ils ont fait leurs emplettes pour le bonheur des exposants.

Le 29e Space s'est achevé vendredi dernier sur une note presque estivale, aux rayons de soleil généreux s'ajoutaient les bons retours des exposants participant à ce deuxième salon mondial de l'élevage, après Euro Tier à Hanovre en Allemagne. Pour Marcel Denieul, l'heure était à la satisfaction avec "de bonnes impressions, dans une ambiance compliquée", confiait-il à quelques heures de la fermeture. Sans nier la réalité de la crise, en porc et en lait, le président du Space voyait dans dans ce nouveau succès du salon rennais une preuve que "les éleveurs viennent avec d'autres envies, ils veulent voir ce qui se fait, ils viennent pour se retrouver". Un point de vue partagé par le commissaire général, Paul Kerdraon, pour qui "la crise est là mais il y a aussi l'envie d'entreprendre", une perception résumée en deux mots : "lucidité mais pas morosité". Les chiffres finaux de fréquentation, 106 226 visiteurs comptabilisés, marquent une baisse (- 7 %), que les organisateurs expliquent par les perturbations du premier jour, alors que l'annonce d'une manifestation laissait craindre les plus grandes difficultés pour accéder au Space. Une partie des absents du jour d'ouverture aura tout simplement annulé sa visite. Autre hypothèse avancée, celle d'un reflux du nombre de visiteurs en lien avec l'évolution de la démographie agricole : "le nombre d'éleveurs en France ne progresse plus. Cette baisse est donc un peu dans l'ordre des choses", confiait Anne-Marie Quéméner, responsable communication et international du Space. Les compteurs du salon ont relevé un autre phénomène quant à lui très prometteur.

L'Iran et l'Inde au rendez-vous

À défaut de battre de nouveaux records de fréquentation, tels qu'il n'a cessé d'en récolter d'année en année, le Space 2015 sera marqué par un afflux de visiteurs internationaux, en hausse de 12,7 % par rapport à 2014 qui avait déjà pulvérisé les records. Ce fait, d'ailleurs très visible dans les allées du Space et plus encore dans la grande salle du club international, aura aussi alimenté un courant d'affaires très important, et même historique selon certains exposants, bien que difficile à jauger. Bref, le virage international du salon de Rennes entamé il y a plus d'une décennie maintenant est plus que jamais confirmé, avec 125 pays représentés. "Les exposants l'ont vu dès le premier jour, les visiteurs étrangers - eux - n'ont pas rebroussé chemin", confiait vendredi dernier Marcel Denieul en se faisant l'écho du ressenti des entreprises présentes. Dès le mardi, elles ont enregistré de très bons contacts. Parmi les nouveaux venus, l'Iran ou encore l'Inde, le premier producteur mondial de lait dont les représentants ont émis le souhait d'une suite à donner à ces contacts en terre bretonne.

Avant Bigard

Bref, le Space 2015 restera un bon cru, malgré une tournure assez inattendue. Pas de visite inaugurale, mais une manifestation beaucoup moins spectaculaire qu'annoncée, d'une coalition de syndicats agricoles minoritaires, le salon avait assez mollement démarré. Pris tous les autres jours - et affirmant ne se laisser dicter son agenda par quiconque - Stéphane Le Foll s'est quant à lui montré à Rennes vendredi, au petit matin du quatrième et dernier jour du Space. Une visite éclair, marquée par des annonces éclair, pour dire son intention de prolonger les négociations de l'été avec les filières lait et porc pour chercher des solutions plus structurelles aux crises qui frappent les éleveurs. Il a également fait part de son futur déplacement en Russie, en octobre, à l'invitation du ministre russe de l'agriculture avec lequel il entend bien évoquer la question de l'embargo sur les produits agricoles européens et français. Stéphane Le Foll, qui sur le Space a rencontré les représentants des syndicats agricoles, a par ailleurs commenté les décisions prises à l'issue du conseil de l'agriculture à Luxembourg du mardi 15 septembre, pour regretter les désaccords européens en matière de politique laitière, notamment sur la question du prix d'intervention. C'est d'ailleurs de ce sujet dont il sera question le 1er octobre, à Paris, lors d'une nouvelle table ronde de la filière laitière française.

Venu tardivement, Stéphane Le Foll aura eu le mérite de s'être tout de même déplacé. Mais sa visite aura été suffisamment furtive pour éviter d'avoir à commenter l'annonce - par courrier adressé le jour même aux éleveurs - de l'abatteur Bigard de ne plus suivre la cotation du marché du porc breton de Plérin. À l'heure de la fermeture du Space, les allées du salon n'avaient pas encore ressenti l'onde de choc de cette étrange nouvelle.

20 ans d'Innov'Space

Le concours Innov'Space, initié et créé en 1995 sous le nom de "Première Présentation", fête donc en 2015 ses 20 ans. En récompensant des innovations, le salon avait pour objectif d'aider à faire reconnaître les nouveautés pouvant apparaître dans le monde agricole au sens large. "Cette distinction a permis à de nombreux exposants du Space de promouvoir très efficacement leurs nouveautés dans le cadre du salon et dans leurs communications "indiquent les organisateurs à l'occasion de cette commémoration. Durant ces 20 années d'innovation, 2 383 dossiers ont été déposés : 46 dossiers en 1995 contre 155 en 2015. Un record avait été atteint en 2013 avec 178 dossiers déposés. Au total, 1 073 Innov'Space ont été décernés en 20 ans, à 513 entreprises lauréates. Certaines entreprises ont régulièrement reçu des prix. Tuffigo Rapidex est la championne toute catégorie avec 24 Innov'Space trustés. Suivent ensuite Acemo, Big Dutchman International GMBH et I-Tek avec 17 trophées. On peut encore citer Sodalec (16), IMV Technologies (14), Big Dutchman Pig Equipment, Delaval et Emily (13 récompenses chacune). À l'occasion de cet anniversaire, l'équipe organisatrice du Space a souhaité mettre à l'honneur les entreprises primées au moins cinq fois depuis 1995. Ces 45 entreprises ont été récompensées pendant la soirée des exposants du mardi 15 septembre. Consécration des efforts de recherche, reconnaissance de l'esprit d'innovation, qualité du travail au service des clients, marque de crédibilité... autant de choses mises en avant par les récipiendaires pour expliquer ce qu'un (ou plusieurs) Innov'Space a signifié pour leur entreprise.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité