Aller au contenu principal

Mobilisation lait
Le ton se durcit

Pas de relâche dans les actions pour les producteurs de lait du Morbihan. A l'appel de la FDSEA et des JA ils se sont mobilisés quotidiennement afin de dénoncer les prévisions à la baisse des prix et faire revenir les transformateurs à la table des négociations. La tension monte

 

 

Pas de journée sans actions lait. C'est la démonstration qu'ont tenue les éleveurs laitiers du Morbihan en déroulant le fil de leurs revendications pour faire revenir à la table des négociations, les transformateurs dont pas un n'a été épargné par les mobilisations. Ainsi, 5 camions citernes ont été bloqués par des éleveurs du canton de  Férel, mercredi 12 et jeudi 13 novembre derniers. Le lendemain, le relais dans la région de Pluvigner était pris, vendredi 14, avec le blocage d'une citerne. Puis de nouveau, des camions ont été immobilisés dans la nuit de dimanche à lundi sur Pont Scorff et lundi après midi aux  Fougerêts. Nouveaux cas encore ce début de semaine, sur la région de Languidic. Le mécontentement des éleveurs laitiers s'est de nouveau fait entendre mardi midi, avec le blocage d'un véhicule  acheminé vers le centre Leclerc d'Hennebont pour procéder à la distribution du lait aux consommateurs présents et le déréfencement des produits de marque distributeur "pour ne pas pénaliser nos marques, ni les consommateurs avec les marques premier prix", ont justifié les éleveurs.

 

"Revenez, avec de meilleures considérations"

 

Ils réclament également "le retour des transformateurs à la table des négociations avec de meilleures considérations". Car si les éleveurs se disent prêts à comprendre "qu'il faut tenir compte des marchés", il est en revanche hors de question  d'accepter "les moins 30 voire moins 40 que certains proposent", s'indigne Frank Guehennec. Le responsable du dossier lait à la FDSEA du Morbihan propose de réclamer par facture sur les mois d'avril, mai et juin "le 27 euros qui nous sont dus et si on n'aboutit pas, on recommencera"  met –il en garde, "on s'achemine vers un blocage total" pour le représentant de la FDSEA et JA qui organisent  le 3 décembre prochain, à Vannes, dans les locaux du Crédit Agricole de Kéranguen, la journée départementale laitière "pour envisager une nouvelle organisation de la filière pour un avenir serein". Une journée au cours de la laquelle sera présentée par Frank Guéhennec un projet de gestion mutualisée des volumes par les producteurs.

Claire le Clève

 

 

 

 

Légende "Nous on n'est pas payé mais vous consommateur vous payez cher" ont expliqué les producteurs laitiers de Languidic qui ont procédé sur le parking du centre Leclerc d'Hennebont, à la distribution gratuite du lait du camion bloqué.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité