Aller au contenu principal

L'eau, l'air, la vie

Pour améliorer la santé des animaux, tout en réduisant les charges, rien ne vaut une eau et de l'air de qualité. Les chambres d'agriculture organisent des portes ouvertes sur ce sujet.

Pour compléter les bonnes pratiques en cours d'élevage, il faut une désinfection efficace pendant le vide sanitaire. L'application d'un produit sous forme de mousse augmente le temps de contact et permet de visualiser les endroits traités.
Pour compléter les bonnes pratiques en cours d'élevage, il faut une désinfection efficace pendant le vide sanitaire. L'application d'un produit sous forme de mousse augmente le temps de contact et permet de visualiser les endroits traités.
© Cécile Julien

Pour permettre aux volailles de bien grandir, la qualité de l'eau et de l'air doit être au rendez-vous. Pour aider les éleveurs à progresser sur ce sujet, la chambre d'agriculture a organisé, lundi 25 octobre, une porte ouverte dans l'élevage de la famille Barre, à Maure. L'eau reste la premier aliment des animaux. Sa qualité doit être irréprochable car l'eau est vecteur de germes. C'est un problème récurrent de bouchage du système d'abreuvement qui a amené Philippe Barre à réfléchir à la qualité de l'eau. "On a essayé différents produits mais les bouchages revenaient car un film de résidus se déposait dans les canalisations, explique ce jeune producteur. En plus, les problèmes digestifs sur les poulets s'accumulaient. En en discutant avec le technicien de mon groupement, j'ai découvert la possibilité de traiter l'eau par électro-activation". Ce procédé, proposé par la société Ocène, fait réagir du simple sel que le courant électrique transforme en un produit acide et un produit basique. Cette solution désinfectante, injectée en continu à 3%, a un pouvoir oxydant qui nettoie les tuyaux. Au final, les animaux reçoivent une eau plus potable. "Ca a résolu nos problèmes et en plus, les litières sont plus sèches, apprécie Philippe Barre. Savoir que l'eau est pure est un risque en moins".

Améliorer le confort sanitaire

Un autre dispositif a permis d'améliorer l'état des litières, tout en réduisant la consommation de chauffage. Ce sont des échangeurs thermiques. Ces appareils récupèrent la chaleur de l'air qui sort pour réchauffer l'air qui entre. Cela permet d'éviter que de l'air froid ne retombe sur les volailles. Ces récupérateurs réduisent les besoins de chauffage. L'efficacité de la ventilation améliorée, l'ambiance est plus saine et l'humidité de la litière réduite. Un échangeur permet de couvrir une superficie de 25 m2. Les nouveaux modèles, comme ceux proposés par la société LLC, sont facilement démontables pour être complètement nettoyés entre chaque bande. "J'ai installé 4 échangeurs par bâtiment Louisiane ce printemps. L'efficacité se voit déjà sur la litière. Le gain de chauffage devrait se faire sentir sur la prochaine bande", attend Philippe Barre. Les tests réalisés par les chambres d'agriculture montrent une économie de 25% de propane et une amélioration de la marge poussin/aliment de 0,76 euro/m2/lot. Avec les subventions du PPE, l'investissement dans des échangeurs est amorti en 5 ans.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité