Aller au contenu principal

L'économie finistérienne en berne

Tous les ans, les 5 chambres consulaires du Finistère se retrouvent pour faire le point sur l'activité économique du département. Après une année 2014 fortement chahutée par une crise qui n'en finit pas, 2015 s'annonce sous de meilleurs auspices.

De gauche à droite : Marcel Cevaer, trésorier adjoint de la CCI de Morlaix, Jean-François Garrec et Frank Bellion, présidents des CCI de Quimper et Brest, Michel Guéguen, président de la chambre des métiers et de l'artisanat, et André Sergent, président de la chambre d'agriculture.
De gauche à droite : Marcel Cevaer, trésorier adjoint de la CCI de Morlaix, Jean-François Garrec et Frank Bellion, présidents des CCI de Quimper et Brest, Michel Guéguen, président de la chambre des métiers et de l'artisanat, et André Sergent, président de la chambre d'agriculture.
© Chantal Pape

"Vents contraires". Dès la première page de Finist'éco, la brochure éditée par la chambre d'agriculture, la chambre des métiers et de l'artisanat et les chambres de commerce et d'industrie de Morlaix, Quimper et Brest, le ton est donné ! Car, quels que soient les secteurs d'activité, 2014 a été une année compliquée. Dans le bâtiment, où le volume des constructions de logements a été divisé par trois depuis le dernier pic, en 2007. Mais aussi dans l'agroalimentaire, qui a perdu 756 emplois, dans le secteur de la pêche, où tonnages et valeurs sont à la baisse, - 6 et - 7%, dans le commerce de détail, qui perd 107 points de vente, au port de Brest, dont le chiffre d'affaires est en recul de 4% ou celui de Roscoff qui perd 4% de passagers. "Et, si toutes les productions agricoles ont fait les frais de l'embargo russe, ce sont le porc et les légumes frais qui ont le plus souffert", rajoute Anne Bras, économiste à la chambre d'agriculture.

 

Et demain ?

 

"On peut espérer que les choses s'améliorent en 2015", analyse Michel Guéguen, le président de la chambre des métiers et de l'artisanat, qui cite le bâtiment, et les énormes travaux de rénovation énergétique à y mener. "Depuis deux ans, de grands noms de l'agroalimentaire s'effondrent et l'an passé, le secteur a encore perdu 756 emplois", note Jean-François Garrec, le président de la CCI de Quimper. Un secteur qui, jusqu'à présent, avait pu tamponner les effets de la crise, en continuant à embaucher. "Mais il y a encore de beaux projets ! L'usine Synutra sort de terre, SVA va investir à Briec. Et Hénaff poursuit son développement avec Johnsonville, le spécialiste américain de la saucisse".

Un optimisme que partage André Sergent, le président de la chambre d'agriculture. "Notre climat est très favorable à l'agriculture. Et les marchés à l'export sont là". Avec un préalable, cependant. "Il faudra d'abord retrouver des prix rémunérateurs ! Car, aujourd'hui, beaucoup d'agriculteurs n'y croient plus et baissent les bras".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité