Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L’élevage au cœur des enjeux climatiques

Limousine

Life beef carbon : identifier et diminuer l’empreinte carbone de la viande bovine
L’ambition du programme Life beef carbon est de réduire de 15 % l’empreinte carbone de la viande bovine d’ici 10 ans. Life beef carbon implique aujourd’hui 57 partenaires de terrain dans quatre pays (France, Espagne, Italie et Irlande). Ce programme a permis de diagnostiquer près de 2000 élevages, dont 1700 sur le territoire français, et de constituer un véritable observatoire des impacts environnementaux et des bonnes pratiques pour la production de viande française. Le but ? Contribuer à la durabilité des élevages tout en répondant aux attentes de la société et aux objectifs de réduction des impacts environnementaux. L’élevage bovin viande représente 5 % des émissions de gaz à effet de serre en France (données Citepa-Idele). L’observatoire a permis de connaître plus précisément l’ensemble des neuf systèmes de production bovins viande français, en recensant notamment leurs pratiques et leurs impacts environnementaux). Ainsi, au sein d’un même système, les élevages les plus "vertueux" ont une empreinte carbone 35 % inférieure à la moyenne.Cette différence s’explique en premier lieu par l’optimisation technique de l’élevage : meilleure conduite du troupeau, optimisation des rations en fonction des besoins des différentes catégories animales. Les diagnostics ont également permis d’identifier un autre levier d’amélioration qui consiste à quantifier le stockage de carbone dans les sols des prairies et des haies. Celui-ci s’élève en moyenne à 5,4 eq CO2/kg de poids vif produit ce qui représente une compensation de 32 % des émissions de gaz à effet de serre des élevages bovins viande. Enfin, d’autres leviers ont également été identifiés. Ceux-ci résident notamment dans la valorisation des fumiers et lisiers et la gestion des effluents qui permettent de diminuer de 30 à 50 % l’utilisation d’engrais minéraux dans les élevages. Ces fumiers et lisiers enrichissent les sols en matière organique indispensable à la vie souterraine et à la fertilité. L’amélioration de l’autonomie fourragère (qualité et quantité) des exploitations d’élevage permet quant à elle de réduire l’empreinte carbone.



La filière laitière engagée dans la lutte contre le changement climatique
Dès 2012, consciente des enjeux croissants liés au réchauffement climatique, la filière laitière avec les organismes de conseil a déposé le programme pilote life carbon dairy. Piloté par l’Institut de l’élevage, l’objectif de ce programme pilote de grande ampleur (six régions, 4000 éleveurs engagés) était d’évaluer les émissions et proposer aux éleveurs un panel de solutions techniques pour les réduire, tout en respectant l’équilibre économique de l’exploitation et sa durabilité globale. En 2015, suite aux premiers résultats prometteurs issus du programme, l’Interprofession laitière (Cniel) a fait le choix de porter à l’échelle nationale le programme pragmatique et ambitieux "ferme laitière bas carbone". En se donnant pour objectif de réduire de 20 % l’empreinte carbone nette par litre de lait d’ici 2025, en fédérant les éleveurs, les transformateurs privés et coopératifs, et les organismes de conseil.
En juin 2018, , les 4 partenaires de la démarche se sont engagés sur la Feuille de route climatique qui permettra à la filière laitière de développer des outils performants et adaptés, au service des éleveurs, d'assurer un conseil carbone dynamique et coordonné nationalement, d'accompagner les dynamiques de projet des acteurs de la filière dans une démarche partenariale cohérente et de communiquer sur les bénéfices sociétaux de l’élevage et les efforts entrepris pour réduire son empreinte environnementale et climatique. Au 1er Mai 2019, plus de 9 300 éleveurs étaient déjà engagés dans la démarche sur toute la France ! Au niveau de la région Ouest, L’interprofession laitière régionale (Cilouest) s’est également fortement mobilisée en accompagnant financièrement le déploiement de la démarche. A ce jour, plus de 30 % des éleveurs de l’ouest se sont engagés dans la démarche témoignant du dynamisme de la région sur ces enjeux.

ferme bas carbone
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
À Bolazec, Coralie s'installe avec 30 000 poules plein air
Salariée depuis une dizaine d'années, Coralie Jézéquel souhaitait s'installer en agriculture. Elle franchit le pas à Bolazec (29…
Vignette
La situation financière des élevages bovins s'est dégradée en 2018 (Idele)

Les revenus disponibles des élevages laitiers et allaitants suivis par l'observatoire de l’endettement ont globalement…

Vignette
Le P'tit gallo sur le chemin de l'autonomie énergétique
À Montreuil-le-Gast, la ferme du P'tit Gallo a fait son trou dans le paysage local. Après des débuts "un peu galère", quand il s'…
Vignette
Agriculteurs de Bretagne et "Incoulables" sur le même bateau, vent d’espoir portant
Après "Intouchables", il y aura "Incoulables". Une histoire belle où l’on ne sombre pas, ode à la vie, à l’après, l’après cancer…
Vignette
7 651 vols en un an dans les exploitations agricoles
7 651 vols ont été recensés en France dans les exploitations agricoles en un an par les services de gendarmerie. Le nombre de…
Vignette
Maïs grain, semis de céréales : la pluie retarde les chantiers
Si la pluviométrie record du mois d'octobre n'a pas trop affecté les chantiers d'ensilage de maïs, la récolte du maïs grain et…
Publicité