Aller au contenu principal

GEA Terralliance
L'emploi à temps partagé, une solution pour passer les caps difficiles

Le groupement d'employeurs départemental agricole Terralliance compte aujourd'hui 30,5 ETP (équivalent temps plein), une progression importante qui répond aux objectifs fixés par les partenaires du projet, lancé fin 2005. La première des missions est donc aujourd'hui remplie. "Une chose est sûre, fin 2009, nous aurons atteint l'équilibre, dans une conjoncture peu favorable", commente Mickaël Alexandre, chargé de développement du GEA Terralliance. "C'est qu'il y a des besoins !" La seconde étape consistera à asseoir le GEA dans la durée. Difficile pour autant d'estimer la progression d'une activité qui suit les aléas conjoncturels. En 2008, sur 73 adhérents, 59% d'entre eux se répartissaient en production laitière, 38% en production porcine et 3% en aviculture. Une tendance qui s'est inversée puisqu'en 2007, la proportion d'adhérents en production porcine dominait. Et si sur les 9 premiers mois, il y a eu quelques désistements, à chaque fois, une solution a été trouvée pour maintenir le salarié en place. Aucun licenciement n'est survenu. "Il faut savoir que le GEA Terralliance peut être une solution pour des employeurs qui ont du mal à financer le poste de leur salarié, plutôt que le licenciement, la mutualisation du temps peut être une solution transitoire, en attendant de se refaire une santé", rappelle le chargé de développement. Loin de se reposer sur ses lauriers, Terralliance étudie des pistes de diversification. Dans les statuts, l'entretien des espaces verts, par exemple, ouvre des perspectives auprès des collectivités. Il faut dire que depuis 2007, 1 300 candidatures ont été traitées, dont 500 en 2009 : une manne ! "Il y a beaucoup de déperdition. Des solutions sont à trouver pour mettre à profit ces demandes", poursuit Mickaël Alexandre. Aujourd'hui, une plateforme commune de recrutement Sdaec-Terralliance fonctionne, un outil commun conçu pour mutualiser les candidatures.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité