Aller au contenu principal

Journée légumes bio
Les acteurs de la filière se concertent

A l'initiative des chambres d'agriculture, une journée légumes bio était organisée à Terres de Saint-Malo le 4 décembre, réunissant tous les acteurs de la filière. L'objectif ? Trouver des solutions pour que les légumes bio bretons soient plus présents sur les étals français. A ce jour plus de 50 % de la production part à l'export.

Jean-Jacques Le Bris, ici avec Jospeh Pennors, président de la commission régionale bio des chambres d'agriculture de Bretagne.
Jean-Jacques Le Bris, ici avec Jospeh Pennors, président de la commission régionale bio des chambres d'agriculture de Bretagne.
© tera

Les légumes bio au sein du Cerafel représentent 3 % de la production. Ils concernent 45 exploitations pour 1247 ha, soit 12 300 tonnes de légumes commercialisés sous la marque Prince de Bretagne. "Notre région a un atout climatique qui nous permet, contrairement à d'autres bassins de production, de produire toute l'année", explique Jean-Jacques Lebris, le président de la commission bio du Cerafel. Et d'ajouter : "heureusement que nous avons l'exportation car nous n'avons pas les consommateurs en France. Il faut maintenant dépasser le stade de l'intention pour arriver à la mise en marché".


Le marché bio vu par un distributeur : Breizh primeurs

 

La société Breizh primeurs fait partie du groupe Chéritel, dont l'activité s'est développée autour de la transformation, la distribution et l'expédition de légumes. Breizh primeurs est né en 1994 par l’intégration d’une société d’expédition présente sur les trois cadrans bretons : St Malo, St Pol de Léon et Paimpol. Son service logistique articule et organise quotidiennement l’expédition de plus de 300 palettes. "Pour les GMS, les produits bio sont conditionnés pour éviter tout contact avec les autres produits. Nous travaillons sur des conditionnements plus petits, qui permettent de se positionner sur le prix et comme les produits bio se conservent moins longtemps, c'est aussi plus pratique", indique la représentante de Breizh primeurs, qui dans ses remarques, a fait savoir que la société serait demandeuse en carottes. Une production que la Bretagne a presque complètement abandonnée, cette culture étant très exigeante en main d'oeuvre.

La transformation en Bretagne

 

Gelagri fabrique et commercialise des légumes et des produits élaborés surgelés. 5 000 tonnes en surgelés et 2 500 tonnes appertisées. Pour son représentant, "l'engagement des acteurs vers les produits bio est réel, par contre celui des consommateurs l'est beaucoup moins". Chez Gelagri, les débouchés se retrouvent sous la marque Paysan breton ou des marques de distributeur, en mono légumes ou en mélanges, mais aussi en produits élaborés où il y a moins de problèmes à valoriser. Chez ce transformateur les points qui seraient à améliorer pour la filière bio sont la régularité sur les quantités, la profondeur de l'offre et la réduction de l'écart de prix entre le bio et le conventionnel.


L'approvisionnement des GMS en légumes bio

 

Patricia Coqset travaille pour Intermarché en Bretagne et a participé à la mise en place des produits bio dans les points de vente à partir de 2007. "Sur 110 points de vente, 70 % ont une gamme bio", annonce-t-elle. Une gamme bio qui va être retravaillée pour 2013 - 2014. "Nous travaillons au maximum avec des produits français et régionaux", confie encore la représentante d'Intermarché, qui note au passage que la consommation stagne, autour de 3%.

En conclusion, tous les acteurs étaient satisfaits de pouvoir se retrouver et échanger sur la filière, chacun étant convaincu que des actions sont possibles pour développer le marché des légumes bio.

 

Arnaud Marlet

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité