Aller au contenu principal

Les agriculteurs heureux au travail ?

En Côtes d'Armor, le conseil général fait appel à une scientifique pour passer au crible le bonheur professionnel des agriculteurs du département. Malaise, ou bien-être…, les retours sont mi-figue, mi-raisin.

Dans une étude sociologique sur le bien-être des agriculteurs, commandée par le conseil général des Côtes d'Armor en 2012, 67% des exploitants agricoles costarmoricains se disent "heureux au travail". Enfin une bonne nouvelle qu'Elodie Jimenez, doctorante en charge de l'étude, modère cependant. "Si l'on compare ce chiffre à celui d'une enquête nationale de 2013 où 86% des exploitants se disaient heureux au travail, on a bien un cas particulier représenté par le monde costarmoricain", conclut-elle. Soit.

Des résultats ambivalents

La thèse, commandée en 2012, s'achèvera en 2016 (voir encadré). C'est donc un premier bilan d'étape qui a été présenté à la presse et sera présenté aux agriculteurs courant septembre. "Il y a beaucoup de réponses antagonistes", relate Elodie Jimenez. Bien ancrées, la fierté du métier et la prise de conscience de leur utilité professionnelle sont fortement exprimées chez plus de 80% des personnes enquêtées.

A côté, l'enquête traduit la réalité économique d'une profession étrillée par les crises successives. D'abord, apparaît une répartition économique en trois tiers de l'échantillon avec une situation financière soit "très dégradée" ; soit "tendue", soit "saine". Près de 52% des exploitants interrogés ont déjà pensé à quitter leur métier, alors que 37% ne ferait pas ce métier. Autre opinion exprimée : le manque de soutien moral et matériel de la part de leur environnement professionnel et personnel. "60% ne se sentent pas soutenus moralement", poursuit la doctorante. Selon elle, c'est le profil, celui des "entre-deux", et non la production, qui entrent en jeu. "Les 40-54 ans, les exploitations de 40-50 ha et les exploitations en agriculture raisonnée expriment plus de difficultés à vivre le métier au quotidien".

Il est un point, loin d'être anodin, que les politiques et les acteurs du monde agricole devraient analyser avec soin, celui de la définition du métier avant et après son exercice. "Fatiguer et contrôler" sont les mots des agriculteurs en exercice. Tout est dit ou presque.

Le conseil général des Côtes d'Armor fait appel aux scientifiques

Ce serait une exception au niveau national. Faire appel à des scientifiques est un fait rare au sein d'un conseil général. Conscient du malaise du monde agricole, le président Claudy Lebreton a commandé une étude sociologique "indépendante, scientifique et universitaire" en partenariat avec l'Université de Rennes II. "C'est un processus long avec 7 étapes de travail de recherche étalées sur 3-4 ans", explique Ronan Coadic, professeur en culture et langues bretonnes à l'Université de Rennes II. 6 000 questionnaires ont été envoyés en juillet 2013, avec un taux de retour de 24,5%, soit 1 400 questionnaires exploitables. Après les chiffres, une cinquantaine d'entretiens individuels étayera la seconde phase du travail, à partir d'octobre 2014.

A noter, la profession agricole (MSA, syndicats, organisations économiques…) est associée au projet au sein d'un comité de suivi. Quant aux retombées, "les acteurs du territoire pourront rebondir. Même le ministère s'intéresse au sujet", ajoute le président du conseil général.

 

5 réunions publiques de restitution

(rendez-vous à la salle communale, excepté Dolo)

Plounevez-Moëdec, 15 septembre

Pleumeur-Gautier, 17 septembre

Plouguenast, 22 septembre

Dolo, 24 septembre, siège de la communauté de communes (Manoir du Lou)

Plouvara, 25 septembre

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité