Aller au contenu principal

Les algues par A + B

La décision de la cour d'appel de Nantes a déclenché la parution d'une série d'articles sur les algues vertes dans les journaux locaux. Estimant que les propos tenus ne réflètent pas la réalité de la situation, la chambre d'agriculture et la FDSEA22 ont souhaité s'exprimer sur le sujet en conférence de presse, le 25 juillet dernier, dans leurs locaux à Plérin.

De gauche à droite : Edwige Kerboriou, membre de la chambre 22 et de la comission algues vertes de Lannion,  
Didier Lucas, président de la FDSEA22, Olivier Allain, président de la chambre 22 et Jean-Jacques René, 
membre de la chambre 22 et de la commission de la baie de Saint-Brieuc.
De gauche à droite : Edwige Kerboriou, membre de la chambre 22 et de la comission algues vertes de Lannion,
Didier Lucas, président de la FDSEA22, Olivier Allain, président de la chambre 22 et Jean-Jacques René,
membre de la chambre 22 et de la commission de la baie de Saint-Brieuc.
© Terra

"Au 21 juin 2014, 1 100 exploitations ont accepté de faire un diagnostic soit 81% des exploitations du département. Cela représente 50 000 hectares et 92% de la surface.  828 (75%) d'entre elles se sont engagées, suite aux résultats du diagnostic, à évoluer vers des pratiques de réduction des fuites d'azotes", sont les chiffres annoncés par Jean-Jacques René, représentant de la chambre au comité de la baie de Saint Brieuc, sur l'avancement du plan de lutte algues vertes. Des données qui indiquent que le processus est bien enclenché mais qu'il reste encore des agriculteurs à convaincre. L'engagement est pris de faire signer une charte à minimum 90% des 1 356 exploitations concernées. D'après les chiffres, il manque environ 400 chartes pour atteindre l'objectif d'ici octobre 2014.

Les résultats de la baie de Saint-Brieuc

Tous les chiffres présentés sur la baie de Saint-Brieuc par la FDSEA et la chambre d'agriculture des Côtes d'Armor corroborent une tendance à la baisse de la présence d'algues vertes sur les plages. Entre 2007 et 2013, il a été constaté une baisse moyenne de 1mg/l/an des concentrations en nitrates sur l'Ic, le Gouet, l'Urne et le Gouessant. Autre donnée, d'après le suivi du Ceva (centre d'étude et de valorisation des algues), les surfaces d'échouages sont passées de 2 000 hectares en 2008 à 500 en 2013. Un chiffre à mettre en relation avec la baisse des quantités d'algues ramassées. En 2014, pour l'ensemble de la baie, entre 4 000 et 4 500 tonnes ont été ramassées. C'était plus de 20 000 tonnes en 2009.

Les objectifs à atteindre

Olivier Allain a mentionné "une démarche proactive et ambitieuse dans les Côtes d'Armor". Des ambitions qui vont demander aux agriculteurs de continuer à faire des efforts. Concernant les objectifs sur la baie de Saint Brieuc, une baisse de 700 tonnes des quantités d'azote épandues est annoncée. En 2012, la baisse atteignait 440 tonnes. La parution des chiffres 2013 permettra de savoir si l'objectif pourra ou non être atteint d'ici 2015. Autre objectif annoncé : remettre en herbe 50% des zones humides cultivées sur la baie de Saint Brieuc. A ce jour, 18% des zones humides l'ont été. Pour finir, la totalité des zones humides en herbe doivent recevoir moins de fertilisation azotée. C'est actuellement le cas pour 58% d'entre elles.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité