Aller au contenu principal

Les Anciens découvrent l'agriculture de demain

Les étudiants de BTS du Nivot ont profité de leur projet de communication pour inviter des agriculteurs en retraite à découvrir deux exploitations à la pointe de la technologie.

Guidés par 4 étudiants du Nivot, les agriculteurs en retraite ont découvert des productions porcine et de plants de pomme de terre à la pointe de la technologie.
Guidés par 4 étudiants du Nivot, les agriculteurs en retraite ont découvert des productions porcine et de plants de pomme de terre à la pointe de la technologie.
© Terra

 

120 ha de pommes de terre, récoltés à raison de 5-6 ha/jour et stockés dans des frigos d'une capacité de 5 800 t, un élevage de 1 000 truies équipé d'un lavage d'air et d'un récupérateur de chaleur et où tous les automates sont reliés par de la fibre optique... En ce vendredi, une quinzaine de retraités découvrent, ébahis, une agriculture de pointe, bien loin de la ferme de polyculture-élevage de quelques hectares sur laquelle ils se sont installés, il y a une cinquantaine d'années.

Petit retour en arrière ! Quand leurs professeurs leur demandent, en début d'année scolaire, d'élaborer un projet de communication, Mathieu, Johan, Benoît et Dimitri, étudiants en seconde année de BTS au Nivot, y réfléchissent à deux fois avant de trouver leur sujet. "Et c'est en lisant un article sur une ferme robotisée que nous est venue l'idée : présenter l'évolution de l'agriculture". Aux élèves du Nivot ? A des agriculteurs en activité ? "Ils sont déjà au courant". Les quatre jeunes vont finalement cibler les retraités de l'agriculture et prennent contact avec la section des Anciens de la FDSEA.

Leur idée première, se rendre sur l'exploitation robotisée du Morbihan, se heurte assez vite à des difficultés d'ordre pratique. Et ils font le choix de deux exploitations finistériennes. Le temps de convaincre des partenaires de les aider financièrement, d'organiser la visite, en rencontrant deux à trois fois les agriculteurs, de réserver un restaurant pour le repas de midi, de contacter la presse... et l'heure de la visite et de l'examen sont arrivées ! Une expérience enrichissante pour les étudiants, qui ont dû faire appel à de multiples compétences pour mener leur projet à bien. Mais aussi pour les anciens, ravis de découvrir deux productions qui n'ouvrent pas si souvent leur portes !

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité