Aller au contenu principal

Les Anciens réclament l'équité

L'assemblée générale de la section des anciens exploitants de la FDSEA s'est tenue le 27 avril dernier à Saint Pol de Léon. L'occasion de faire le point sur les avancées récentes en matière de retraite agricole mais aussi de rappeler leurs revendications, au premier rang desquelles figure une plus grande équité avec les autres régimes.

"En 2014, grâce à votre action, nous avons obtenu des avancées". C'est devant une salle comble que Jean Tromeur a ouvert l'assemblée générale de la section des Anciens de la FDSEA, lundi dernier. "Dans le Finistère, 12 000 conjoints et aide familiaux déjà retraités ont pu bénéficier de points gratuits de RCO, retraite complémentaire obligatoire, pour un montant moyen de 25 €/mois, ce qui représente 4 millions d'€/an pour le département". Les critères d'accès aux revalorisations des plus faibles retraites ont également été assouplis. Et la réversion des points gratuits de RCO a été obtenue pour le conjoint de personnes décédées en activité. "Mais on attend toujours la revalorisation qui permettrait d'atteindre les 73% du Smic prévus cette année, pour arriver à 75% en 2017".

Des miettes

 

Les anciens exploitants dénoncent aussi, pêle-mêle, la non-revalorisation annuelle des retraites en 2014 et une fiscalité en hausse, avec la suppression de la demi-part pour les veufs et veuves et l'imposition de la bonification de 10% pour trois enfants et plus. "Pour beaucoup, cela induit un changement de tranche fiscale, le paiement de l'impôt sur le revenu et, par ricochet, le paiement des CSG, CRDS, Casa, taxe d'habitation, redevance télé..., ce qui peut représenter 800 à 1 000 € de taxes supplémentaires". En conséquence, les Anciens demandent un relèvement du revenu fiscal de référence de 2 000 €, "ce qui permettrait l'exonération fiscale des bas revenus". Et ils ne digèrent toujours pas la prime de 40 € qui leur a été versée en mars. "Ce ne sont que des miettes", affirme Jean-Paul Bizien, le président de la SNAE, la section nationale des anciens exploitants.

 

L'équité

 

La section finistérienne rencontre régulièrement députés et sénateurs pour leur faire part de ses revendications. "Nous demandons l'équité avec les autres régimes, détaille Jean Tromeur. Atteindre une retraite à 85% du Smic, prendre en compte les 25 meilleures années, remplacer la bonification pour enfants par un forfait, pour mettre tout le monde sur le même pied d'égalité".

 

Une section dynamique

 

Mais l'assemblée générale est aussi l'occasion de faire le point sur l'activité de l'année. Et, avec ses 3 800 membres, la section des anciens exploitants est particulièrement dynamique ! "Les 5 rencontres inter-cantonales de février et mars ont été suivies par 450 personnes", indique Marie-Thérèse Le Gall, trésorière. "Cette année encore, nous allons organiser trois voyages, à Paris, au Portugal et en Corse", rajoute Yves Kéruzec, secrétaire général. Des voyages qui affichent déjà complet, tant l'ambiance et la convivialité sont au rendez-vous. Et la journée de retrouvailles a été fixée au 25 août prochain.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Fébrilité de la filière à l’approche de la fin de la castration à vif
À l’occasion de son assemblée générale, la Fédération nationale porcine (FNP) a demandé un changement de la grille de paiement de…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
L'agriculture se glisse entre les deux tours
Les FDSEA et JA de Bretagne avaient, dès la publication des listes de candidature pour les élections régionales, invité les…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Publicité