Aller au contenu principal

"Les chambres d'agriculture à vos côtés"

Face à la pandémie, André Sergent, président des chambres d'agriculture de Bretagne, adresse un message aux agriculteurs bretons : "préserver notre santé et celle des autres, préserver l’activité économique de nos entreprises et de nos filières dans la durée, en nous appuyant sur nos valeurs de responsabilité et de solidarité".

André Sergent

L’étendue de la pandémie de coronavirus déplace toutes les certitudes et toutes les habitudes. Dans notre métier et nos exploitations, pourtant déjà habituées à faire face aux aléas climatiques et sanitaires, on passe à un niveau d’incertitudes accrues : capacité à s’approvisionner en différentes fournitures pour l’alimentation et la santé des animaux, pour le bon fonctionnement des bâtiments et du matériel, capacité à livrer la production, capacité à accueillir les salariés en les protégeant des risques de contamination…
Cette situation constitue une véritable rupture, il y aura un avant et un après, tant nous faisons face à l’inédit.
Mais c’est aussi une rupture qui rappelle combien l’agriculture et l’alimentation, tout comme la santé sont des métiers du vivant. Ils exigent une présence permanente, une forte réactivité, ainsi qu’une capacité à faire face dans la durée.
Bien des questionnements, des visions politiques de l’agriculture, des enjeux sanitaires, des enjeux alimentaires devront faire l’objet de réflexions collectives sur le temps long.
Cette crise doit provoquer ces réflexions. Il ne faudra pas être amnésique quand la situation s’améliorera.
Pour l’heure, les chambres d’agriculture de Bretagne se mobilisent pour qu’aucune agricultrice ou agriculteur ne se sente seul ou démuni dès à présent et dans les semaines qui viennent.
La continuité du bon fonctionnement de l’exploitation au quotidien en termes de production et de commercialisation constitue la priorité. L’ensemble des problématiques administratives, juridiques, financières qui commencent à se poser ne doivent pas elles non plus se retrouver sans réponse. Certains secteurs agricoles, comme l’horticulture et les pépinières, souffrent déjà de cette crise. Restons tous solidaires !

Nous sommes intervenus auprès des Pouvoirs publics sur l’ensemble de ces enjeux.

Le numéro vert communiqué dans cette page ne se substitue pas aux contacts directs qu’ont déjà les agriculteurs avec nos agents. Pour ceux qui n’auraient pas déjà ce contact, il doit permettre un accueil et une orientation vers une compétence en lien avec le problème à régler.
Je vous invite donc à tout mettre en œuvre pour vous prémunir de la contamination au Covid 19. Ensuite, à ne pas rester seuls face à toutes vos questions.
Une information régulière au cours des semaines qui viennent vous sera proposée dans ces pages, sur notre site web (www.chambre-agriculture-bretagne.fr) et via des communications urgentes et actualisées par mail que nous enverrons au plus grand nombre (inscription possible sur notre site web également).
Nous avons également ouvert un numéro vert que vous pouvez utiliser pour poser vos questions à nos conseillers qui se relaieront pour vous répondre et vous guider dans vos démarches. Numéro vert : 08.01.90.23.69
Cette crise sanitaire nous interroge déjà sur notre modèle de société et nos choix collectifs. C’est dans ces moments que l’on s’appuie sur ce qui est fondamental. Nos aînés nous ont souvent dit combien il faisait bon vivre dans nos campagnes, loin des tumultes des villes avec de quoi se nourrir et des espaces de liberté. Tout change, mais cette vérité reste encore vraie aujourd’hui.

 

Mobilisée pour vous informer en continu

Dans le contexte actuel exceptionnel de contraintes et de confinement renforcés pour lutter contre la propagation du Coronavirus et de ses conséquences sanitaires graves, l’activité agricole est plus que jamais un socle de stabilité et une activité stratégique et fondamentale pour notre pays.
Vous et vos salariés, ainsi que toute la chaîne amont-aval devez rester en bonne santé. Vos entreprises doivent continuer de fonctionner et d’assurer l’alimentation de nos concitoyens. De nombreuses questions, problématiques, difficultés se posent et vont se poser à vous dans les prochains jours. Pour y répondre et vous accompagner au plus proche de vos besoins, nous mobilisons nos conseillers, nos experts métiers et nos moyens d’information dans des outils dématérialisés :
- Un numéro vert chambre d’agriculture est à votre disposition pour poser toutes vos questions en direct à nos conseillers : 08.01.90.23.69
- La publication en permanence d’informations d’actualité mise à jour au quotidien sur notre site web www.chambre-agriculture-bretagne.com.
- Une lettre d’information d’actualité "agriculture face au coronavirus" que vous recevrez aussi souvent que besoin dans votre boite mail avec les dernières informations mises à jour (pour vous abonner, rendez-vous sur le site web des chambres d'agriculture).
Ainsi, même si les sites des chambres d'agriculture ne sont plus accessibles au public, nous restons tous mobilisés pour vous accompagner à traverser cette période de crise.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Un Space sans public mais pas sans lendemain
  Le Space 2020 a bel et bien eu lieu. Il ne restera pas dans les annales, comme si décidément cette édition et surtout son…
Publicité