Aller au contenu principal

Les chantiers d’ensilage s’accélèrent

Les ensileuses tournent à plein dans le sud de l’Ille-et-Vilaine, du Morbihan et du Finistère. Les chantiers d’ensilage de maïs démarrent dans de bonnes conditions et pourraient s’accélérer au vu des conditions météo.

Sur les secteurs les plus précoces, il n’y a plus aucune raison d’attendre. Les maïs ont pris 3 à 4 points de matière sèche en une semaine. Les ensilages se font dans de bonnes conditions : les sols ne sont pas saturés d’eau, on entre sans difficulté dans les parcelles et il n’y a de problème de terre ramassée à la récolte.

"Dans le sud de l’Ille-et-Vilaine, on est dans la bonne plage pour récolter, note Lionel Quéré, conseiller sur le secteur de Guipry. Beaucoup d’agriculteurs avaient planifié des chantiers cette semaine et récoltent des maïs plus secs qu’ils ne pensaient. Les plantes se dessèchent rapidement alors que le grain est encore laiteux. Avec des taux de matière sèche élevés, il devient plus difficile de bien tasser le silo", constate le conseiller à la chambre d’agriculture (lire aussi en pages 40-41 des conseils pour réussir l’ensilage). Dans les zones les plus sèches du Morbihan également, et les zones côtières, les chantiers ne se sont presque pas interrompus depuis la fin août. Et le dessèchement s’accélère avec les conditions météo des derniers jours. "Le frein maintenant c’est la disponibilité des machines", souligne Sylvie Ticot. Pour autant, même si cette semaine était LA grosse semaine sur les secteurs les plus précoces, les chantiers restent relativement étalés puisque démarrés fin août ils se termineront un mois plus tard (lire encadré).

Et un peu plus au nord ? C’est parti aussi : "les premiers chantiers ont démarré le week-end dernier sur les tours ou les parcelles les plus séchantes pour avoir un silo d’appoint, observe Stéphanie Montagne, à Dol de Bretagne (35). Cela risque de progresser un peu plus vite que prévu. Les dates sont généralement déjà calées, cela va être difficile d’avancer tous les chantiers en même temps".

Pour les ensilages prévus autour de la mi-octobre, il est encore temps de faire des analyses de matière sèche pour ajuster sa date de récolte. Un service que proposent coopératives et entreprises de conseil en élevage.

Quant aux secteurs les plus tardifs, du Centre Bretagne au nord du Finistère, le retard pris à la floraison est un peu récupéré aujourd'hui mais 2013 reste une année plutôt tardive sur ces zones.

Avec un gain de 2 points de matière sèche cette semaine sur les secteurs de Morlaix et de Brest, les prévisions sont avancées de 5 jours par rapport à l’an dernier.

De manière générale, le maïs s’est bien rattrapé vu les conditions difficiles d’implantation, le grain aura eu le temps de se remplir correctement même si les plantes semblent parfois peu développées. Ni exceptionnelle ni catastrophique, la campagne 2013 s’annonce dans la moyenne.

"Un rendement moyen
avec quelques dÈceptions"

Sur son secteur où les ensilages ont démarré fin août et devraient se terminer la semaine prochaine, "2013 est une année moyenne en termes de rendement", juge Thierry Moreau, agriculteur au Grand Fougeray dans le sud de l’Ille-et-Vilaine. Cet adhérent de la Cuma ensileuse de la Grée Blandin observe aussi "quelques déceptions" : "les maïs sous plastique atteignent à peine 12 tMS/ha, aussi bien qu’en nu, c’est général dans le sud". Alors qu’il faudrait au moins 2 tMS supplémentaires pour rentabiliser la culture sous plastique.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité