Aller au contenu principal

URCÉO
Les CIA d'Ille et Vilaine et de Plounévézel fusionnent

Après avoir tenu leurs assemblées générales en commun à Carhaix, le 3 juin dernier, les coopératives d'insémination de Plounévézel et d'Ille et Vilaine ont fusionné, donnant naissance à la coopérative Urcéo.


"Cette fusion est en projet depuis 2005". Et Jean-Pierre Mourocq, président du CIA de Plounévézel d'énumérer les raisons qui ont poussé les deux centres d'insémination à vouloir unir leurs forces au sein d'une seule coopérative régionale : "une baisse structurelle de l'activité des CIA, l'ouverture à la concurrence du marché de la mise en place de semences début 2007, le regroupement engagé dans la génétique au niveau européen comme mondial". Rétroactive au 1er janvier 2008, la fusion permettra aussi une simplification administrative et juridique. "Et nous continuons à chercher des partenariats".
Côté activité, 2007 aura été une année atypique pour l'Urceo. "Pour la première fois depuis la mise en place des quotas laitiers, le nombre d'inséminations premières a progressé, + 0,8%", indique Thomas Krychowski, directeur de l'Urcéo. Une augmentation qui atteint 4% en races laitières et qui cache une chute des inséminations en races allaitantes, - 17%. "En fait, c'est le croisement industriel sur les femelles de race laitière qui a fortement diminué".
Autre motif de satisfaction pour l'Urcéo : après des années de dégradation, le taux de non-retour des génisses laitières inverse sa courbe et repart à la hausse, pour atteindre 72%. "La tendance est la même pour les femelles laitières, se félicite Thomas Krychowski. Depuis 2004, on a gagné 1,2%, pour se situer désormais à 54,7%". Résultat d'autant plus remarquable que, dans le même temps, la production laitière a continué à progresser. "Il faut y voir l'influence de la sélection sur la fécondité, mais aussi les conditions de milieu".
Pour suivre au mieux la reproduction, les éleveurs sont de plus en plus nombreux à faire appel au constat de gestation par échographie. "En trois ans, le nombre d'échographies a progressé de 38%, et dépasse les 171 000 par an, détaille l'Urcéo. Désormais, 40% des femelles inséminées sont échographiées". La synchronisation des chaleurs, elle, a progressé de 68% en trois ans, pour dépasser les
13 000 femelles.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité