Aller au contenu principal

Les Côtes d'Armor face au défi de l'emploi

Lundi, était lancée la semaine de l'emploi agricole Viv'Emploi à Plérin. Réunie en soirée débat, la profession a cherché des solutions aux problèmes de recrutement. De la communication positive à la formation des employeurs, l'agriculture soigne son image.

La situation est tendue mais non désespérée : l'agriculture des Côtes d'Armor, peine à recruter sa main d'œuvre. Avec une population agricole qui représente 9% des actifs, et jusqu'à 19%, si l'on inclut l'agroalimentaire et les services, la filière agricole est une véritable locomotive économique dans le département. Une exploitation agricole, c'est 4,5 emplois directs. Autant dire que l'enjeu est important puisque les estimations tablent sur un besoin de 625 emplois agricoles en 2008, dont 220 installations, 275 salariés qualifiés et 130 salariés sans formation agricole. "Si l'agriculture se porte mal, c'est tout le département qui part à vau-l'eau", affirme Philippe Schildt, directeur départemental de la Banque de France, alors que l'on estime déjà à 220, le nombre d'emplois agricoles non pourvus en 2008.

En effet, si le nombre de salarié a fait un bond de 60% depuis 1990, on est entré dans une période de stagnation avec 6 450 salariés agricoles en équivalent temps plein. Autre tendance. De moins en moins d'élèves et de stagiaires se présentent devant les portes des lycées et des centres de formation. "Entre 1999 et 2006, l'effectif breton des centres de formation agricoles et du paysage a baissé de 19%", observe Anne Bertagnolio de la chambre régionale.

Agriculteur et manager

Comment attirer les jeunes, les demandeurs d'emploi et les personnes en reconversion ? Il est vrai que la réussite de l'opération de communication menée par les artisans suscite l'envie. Le challenge est d'autant plus difficile que le taux de chômage en Côtes d'Armor, heureusement bas à 6,5%, raréfie la main d'œuvre et accroît la concurrence intersectorielle. "A moins de faire venir de la main d'œuvre extérieure", comme le souligne Philippe Schildt, il faut, en un mot, redorer l'image de l'agriculture auprès du grand public. Parmi les pistes envisagées, le rôle de l'employeur mais aussi du maître de stage est pointé du doigt. Des actions pour améliorer "l'accueil" sont en cours : la labellisation des employeurs, testée par la FNP Légumes ; la conception d'une charte d'accueil des maîtres de stage et d'apprentissage ; la formation des employeurs... Pour Peggy Josselin, éleveuse de porcs et adepte des formations employeur, l'agriculteur doit être prêt à enfiler l'habit de manager. Reste à plus long terme, les démarches auprès des écoles - comme celles menées par les Jeunes agriculteurs auprès de 800 scolaires via les actions Lait -, la communication positive, les actions d'information, à l'image de la semaine Viv'Emploi, qui elles aussi porteront leurs fruits.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
"Vivre de ma passion, pas pour ma passion"
À l'occasion du Space la semaine passée, une visite d'exploitation était organisée pour mettre en avant les efforts des…
Robots d’alimentation, pour quels bénéfices ?
Avec l’agrandissement des structures, les robots d’alimentation se multiplient dans les élevages. Pour quels bénéfices ? Chambres…
Carbocage ou combien de carbone stocké dans vos haies ?
La haie bocagère recèle de richesses, y compris fourragères. Elle contribue aussi au piégeage du carbone. Mais de combien ?…
Publicité