Aller au contenu principal

Pour le Salon aux Champs
Les Cuma érigent leur Totem

Ils jalonneront les routes de leur haute silhouette de paille. Ces 30 totems sont le signe de la mobilisation des Cuma du Morbihan pour leur Salon national d'août prochain, à La Chapelle Caro. Un investissement dont témoignera, l'assemblée générale de la Fdcuma, le 18 juin prochain à Naizin.

Pour le Salon aux Champs

"Amarre le bien, il faut que ça tienne jusqu'à fin Aout!". Ils sont une dizaine de membres des Cuma de l'Estuaire et du Barrage à finir de poser, en pleine zone artisanale de l'Estuaire à Arzal, leur bonhomme de paille. De l'autre côte de la quatre voies Vannes-Nantes, un autre prendra place d'ici quelques jours, élaboré par les Cuma de Marzan et Péaule. Posé en guise de plastron, l'invitation à découvrir les 28 et 29 Aout prochains le salon des Cuma qui se déroulera à La Chapelle Caro. "Une trentaine de totems vont voir le jour dans le Morbihan, au bord des grands axes. L'idée, c'est de mobiliser tout le département sur cet événement, on a besoin de 200 bénévoles par jour. Avec nos 170 Cuma départementales et nos 3000 exploitations adhérentes, c'est jouable", estime Michel Le Roch, président de la FD Cuma dont le bureau a imaginé un concours photo du meilleur totem, pour stimuler l'émulation. Car depuis un an, l'organisation de ce salon mobilise les énergies pour les aspects opérationnels.

 

Accroche : Le collectif, les coopératives, c'est d'abord l'adhérent

 

"Mais au delà, c'est toute une réflexion prospective pour nos groupes. La machine en réseau on sait faire, on l'a démontré. Mais pourquoi ne pas s'intéresser aux coopératives de production pour de la vente directe, des ateliers de découpe, nos statuts doivent évoluer. Même réflexion sur la labellisation de nos Cuma sur les aspects environnement ou économique. Les coop travaillent pour l'adhérent. Le collectif, c'est d'abord l'adhérent", rappelle l'éleveur laitier de Loqueltas qui souhaite que l'investissement du réseau dans ce salon procure "un nouveau souffle, de l'échange, de nouvelles idées et du renouvellement". Et l'occasion également de réfléchir sur l'emploi, l'organisation du travail et sa simplification, "jusqu'où aller encore?". Autant d'éléments qui seront abordés le 18 juin, lors de l'assemblée générale à Naizin, dans le nouveau hangar de la Cuma de la Clé des champs, zone de Kérivan, dès 9h30.

 

Claire le Clève

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère à l’honneur des Trophées de l’agro-écologie
Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien du Crédit Agricole, organise chaque année les Trophées de l’…
Arrêt de la castration à vif : le ministre présente son plan d'action
Vendredi 19 novembre, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, s'est rendu dans les Côtes-d’Armor, aux…
Mettre à profit la biodiversité pour contrôler les ravageurs
La biodiversité est souvent considérée comme une notion abstraite à l’usage des naturalistes. Avec l’avancée des connaissances,…
Trop c’est trop

Alors que l’on nous parle de souveraineté alimentaire et de transmission-installation,force est de constater que la…

Égalité dans les territoires ruraux : mais où sont les femmes !
"Femmes et ruralité : en finir avec les zones blanches de l’égalité", tel est le titre du rapport d’information que vient de…
Prophylaxie bovine : quid de la nouvelle réglementation ?
La loi de santé animale (LSA) fixe les grands principes de prévention et d’éradication des maladies animales et impose pour la…
Publicité