Aller au contenu principal

Les Cuma, une solution anti-crise

Les Cuma se sont réunies vendredi 5 juin pour l'assemblée de leur fédération départementale. Pour faire face à la crise, elles croient en la force de l'investissement en commun.

Joseph Chabin, président de la FDCuma
Joseph Chabin, président de la FDCuma
© Cécile Julien

"L'impitoyable réalité économique nous pousse à nous organiser collectivement". Joseph Chabin, président de la FDCuma, voit dans les actuelles difficultés de la production laitière une opportunité pour les Cuma de montrer tous leurs intérêts. "La conjoncture nous pousse à mutualiser la matériel et les compétences. Les investissements individuels dans de forte puissance sont de moins en moins justifiées, estime Joseph Chabin. Il suffit de calculer ses coûts de mécanisation ave Mécaflash et Mécagest pour calculer la pertinence de ses investissements". "L'agriculture de groupe permet d'optimiser les investissements et de gagner en productivité, souligne, quant à lui, Jean Yves Trubert, secrétaire général de la FDCuma. Nous pouvons encore progresser en renforçant les inter-Cuma, en anticipant sur les nouvelles techniques. Ne cédons pas à la morosité grâce à la richesse de notre réseau associatif".

Au-delà du conjoncturel, cette assemblée générale a permis de faire le point sur les travaux de la fédération départementale. Toutes les Cuma doivent adhérer au Haut commissariat à la coopération agricole. Ce qui a un coût. Certes mutualisé au sein des fédérations mais qui vient s'ajouter aux frais d'expertise comptable et de commissariat aux comptes. La FNCuma se mobilise donc pour que le seuil d'obligation soit relevé et qu'ainsi, un grand nombre de Cuma en soient dispensées. Autre mobilisation de la fédération nationale, celle pour les prêts bonifiés, pour lesquels les enveloppes tardent régulièrement à venir et sont souvent insuffisantes. "Notre mobilisation auprès des parlementaires a permis d'obtenir une enveloppe de prêts bonifiés de 4 millions", se félicite Jean Pierre Carnet, président de la FNCuma. Autre élément réglementaire à faire évoluer, la restriction pour les Cuma qui sont groupement d'employeur du temps de mise à disposition des salariés pour des travaux chez les adhérents.

 

Défendre les particularités des Cuma

Pour consolider un équilibre financier toujours précaire, la FDCuma développe ses prestations, comme les diagnostics pulvé ou les actions huile végétale. "Au niveau de chaque Cuma, n'hésitez pas à faire appel au financement Vivéa", conseille Joseph Chabin. Pour les salariés, la formation passe par le Fafsea. En 2008, 19 salariés ont suivi la formation "moissonner vite et bien". Afin d'encourager les Cuma à se lancer dans des formations sur la conduite économe, la fédération a investi dans une console de relevé de la consommation. Une console qui montre en direct que la consommation passe de 16 l avec une conduite raisonnée à 20 l quand la conduite est plus "sportive".

En 2008, la fédération d'Ille et Vilaine a participé au grand prix des Cuma. Parmi ses 11 dossiers locaux, 2, celui de la Cuma de Maure et son champ de comparaison, et celui d'Erbrée et sa désileuse automotrice, ont été distingués au niveau national.

L'assemblée générale s'est poursuivie par une découverte de l'INRA et de ses travaux de recherche appliquée sur la qualité du hachage pour éviter l'acidose et sur la réduction d'intrants en céréales.

 Les rendez-vous du réseau Cuma

 Comme rien ne vaut l'exemple, la FDCuma multiplie les plateformes de démonstration. Différentes techniques de travail du sol sont comparées à Saint Etienne en Cogles. Cette plateforme sera inaugurée le 1er juillet. A Guignen, c'est le désherbage mécanique du maïs qui est mis à l'épreuve. Une démonstration est organisée le 15 juin, de 14h à 16h30. A Piré et Maure, sur les plateformes existantes, se poursuivent les essais de travail du sol. Une journée "travail du sol" est organisée à Maure le 19 juin. A Piré, le 24 juin, il sera question de semis direct du maïs.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité