Aller au contenu principal

Volailles de chair
Les économies d'énergie guident la rénovation

Un incendie a contraint Thierry Le Guern à rénover son poulailler. Ce sont les économies d'énergie qui ont guidé sa réflexion.

Installé en 1996 à Lennon, en Gaec avec sa mère puis en EARL au départ en retraite de celle-ci, Thierry Le Guern a d'abord produit de la volaille de chair, dans deux bâtiments datant des années 70, avant de se lancer, en 2004 dans la poulette et la poule pondeuse. En 2007, la production de poulettes est arrêtée, pour raisons sanitaires, et l'exploitation accueille à nouveau de la volaille de chair. "Ce bâtiment avait déjà été rénové en 1991, au niveau isolation et électricité, mais un incendie, en juin 2009, m'a contraint à y refaire des travaux", a expliqué Thierry Le Guern, lors des portes ouvertes organisées sur son exploitation, le 7 mai dernier.

Limiter le risque incendie

Tout au long de sa réflexion sur cette rénovation, ce sont les économies d'énergie qui ont guidé ses choix. Ce qui s'est traduit par la pose de panneaux sandwich Serwall en bardage et pignons et d'isolation Powerline au plafond. Des trappes Kan'air régulent désormais l'aération plus finement, un système de poulies permettant de n'ouvrir qu'un volet sur deux. "Pour faire face aux coups de chaleur, j'ai aussi remplacé la brume basse pression par un système haute pression". Les radiants ont été remplacés par des canons, placés à l'extérieur du bâtiment. "Ils consomment moins. Et le risque incendie est bien moindre".

De la lumière bleue pour calmer les animaux

L'éclairage est désormais assuré par des lampes basse consommation. "Je devrai consommer 1,6 fois moins qu'avec des néons, précise l'éleveur. J'en ai aussi profité pour installer des ampoules diffusant une lumière bleue. Elles me serviront au moment des vaccins et de l'enlèvement : les animaux seront plus calmes".
Travaillant avec UKL-Arrée, Thierry Le Guern réfléchit désormais au devenir de l'autre poulailler, qui date de 1969. "Il est vraiment en fin de vie". Seul sur l'exploitation, il hésite entre le rénover ou y arrêter la production, pour consacrer davantage de temps aux pondeuses.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité